2 min de lecture Économie

Déconfinement : vers un retour au travail progressif dans les entreprises françaises ?

ÉDITO - À l'approche du déconfinement prévu le 11 mai, certaines entreprises françaises préparent leur plan de déconfinement et leur retour au travail.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Déconfinement : un retour au travail progressif dans les entreprises françaises Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Venantia Petillault

À dix-sept jours du déconfinement, ce n'est pas encore la reprise du travail, mais on la prépare, un peu partout.

Le climat a changé dans les entreprises françaises. Dans l'industrie, c'est l'annonce du redémarrage de grands industriels de l'auto, Toyota mardi 21 avril, Renault pour trois de ses usines françaises mercredi, qui donne le signal de la reprise pour toute la filière. Dans le BTP, dans le Haut-Rhin, l'un des départements le plus éprouvé où quasiment tous les chantiers étaient arrêtés, ce sont 80% des 2200 entreprises du secteur qui préparent leur redémarrage pour la fin du confinement, le 11 mai. Évidemment, dans le tourisme, l'hôtellerie, les campings, les restaurants, on est moins avancé, car la reprise ne se fera qu'après le 11 mai.
 
Port d'équipement de protection et en particulier du masque, prise de température à l'entrée des salariés, nettoyage et désinfection des postes de travail, et réorganisation des espaces collectifs, comme les cantines, où on a supprimé une chaise sur deux bien souvent, quitte à élargir les horaires d'ouverture... Ou les ascenseurs sont interdits à plus de deux personnes en même temps. Et cela vaut pour l'industrie comme pour les services. Chez Véolia, les 50.000 employés du groupe vont être systématiquement testés pour le virus. Mais bon nombre d'entreprises se heurtent à la pénurie de matériel. Les prix des masques flambent, certains, dont le prix n'était que de quelques dizaines de centimes avant la crise se vendent aujourd'hui plus de deux euros ! 

Le télétravail encore maintenu pour quelques mois

Mais pour les mois qui viennent, les recours au télétravail devrait être maintenu. Le cas de l'assureur Axa est intéressant. En ce moment, 100% des salariés d'Axa dans le monde sont en télétravail, PDG compris. Même la gestion des sinistres se fait à distance, avec expertise par vidéo pour l'expertise des dommages en cas d'accident automobile par exemple. Même les ventes de contrats se font par skype, à distance ! On n'aurait jamais imaginé cela, c'est possible, et cela va rester, au moins en partie. Pourquoi pas avec deux jours à la maison et trois sur site. Chez Véolia encore, on s'est organisé pour que seuls 30% des effectifs soient présents en même temps au siège.
 
Le plan de déconfinement de Véolia lui coûte 15 millions. Les entreprises ne peuvent pas tout maîtriser, comme la réouverture des écoles par exemple, qui ne sera que très progressive, ce qui va priver les entreprises d'une partie de leurs salariés. La fourniture de pièces détachées, de la part des sous-traitants, qui peut les paralyser. À l'autre extrémité de la chaîne, pour l'auto par exemple, il faut que les concessions rouvrent, faute de quoi les industriels se trouveraient avec d'énormes problèmes de stockage

Et il y a aussi les problèmes insolubles ou presque. Le patron de Ryan Air, la compagnie aérienne low cost, a ainsi expliqué hier qu'il ne rouvrirait pas ses lignes si on l'obligeait à laisser vide le siège du milieu, dans les avions, pour éloigner les clients les uns des autres. Le modèle économique de Ryan Air ne tient plus si les avions ne sont pas remplis à ras bord. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Entreprises Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants