1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Déconfinement : pour Emmanuel Macron, le grand retour des réformes ?
2 min de lecture

Déconfinement : pour Emmanuel Macron, le grand retour des réformes ?

ÉDITO - Alors que les indicateurs concernant l'épidémie s'améliorent à peu près partout, le gouvernement rentre dans sa dernière ligne droite et souhaite terminer les réformes entamées.

La retraite (illustration)
La retraite (illustration)
Crédit : JOËL SAGET / AFP
Déconfinement : pour Emmanuel Macron, le grand retour des réformes ?
03:36
Déconfinement : pour Emmanuel Macron, le grand retour des réformes ?
03:37
François Lenglet - édité par Louis Chahuneau

C’est aujourd’hui le début du déconfinement, qui laisse espérer la reprise de l’activité économique normale. Il reste une année avant l’élection, que va faire Emmanuel Macron en matière de politique économique cette année ?

D’abord, à l’Elysée, on a un motif de satisfaction et un espoir raisonnable. Côté satisfaction, c’est la forte baisse des indicateurs de la maladie dans le pays, partout sauf en Guyane. Le troisième confinement, associé à la montée en puissance de la vaccination, semble bien marcher. 

Cela valide, pour l’Élysée, la stratégie choisit cet hiver, de maîtrise de l’épidémie plutôt que de son éradication, disons la stratégie du dérapage contrôlé qu’on a vue au printemps, lorsque le chef de l’état a retardé au plus le confinement. L’espoir raisonnable, c’est que la reprise soit plus forte que prévu, exactement comme au troisième trimestre 2020, lors de la brève accélération entre deux confinements.

Retour des réformes

On peut désormais imaginer le retour des réformes, s’il n’y a pas de reprise de l’épidémie qui mette à mal l’agenda. Les Français n’ont pas envie d’immobilisme, mais pour autant, ils ne sont pas indifférents au risque de crise sociale. Il faut donc trouver le bon angle. La réforme clé, c’est celle des retraites, l’idée actuelle est de la relancer, avant l’élection. Non pas en reprenant la cathédrale de 2019, très largement incomprise et refusée. Mais en amorçant la première étape d’un processus qui enjamberait la présidentielle. 

À lire aussi

Sur deux points : plus d’égalité, avec un premier pas vers l’universalité des régimes, en créant par exemple trois caisses au lieu des 40 et quelques actuelles, une pour les indépendants, une pour les fonctionnaires, et une pour le secteur privé – celle-ci existe déjà en partie. Et sur le "travailler plus", qui sera l’un des marqueurs politiques du chef de l’état pour la seconde campagne.

Exit l'âge pivot

Le retour de l’âge pivot est pour autant peu probable. Là encore, il faut prendre acte de l’échec de la première tentative : l’âge pivot était une mécanique complexe, avec décote de la pension si l’on part à la retraite avant, il est considéré comme injuste. Exit l’âge pivot. Il reste deux options : l’augmentation des annuités nécessaires pour avoir sa retraite, ou, la solution la plus simple et pas la plus inégalitaire, dit un proche du chef de l’état, le report de l’âge légal, qui n’interviendrait que progressivement, pour les générations aujourd’hui dans la force de l’âge, et non pas celles qui sont proches de l’échéance.

 
Sinon, il reste le chantier sur le RSA jeunes, destiné aux jeunes sans travail ni formation. Un dispositif avec trois composantes : une allocation, un suivi avec du personnel spécialisé, et des engagements de réinsertion de la part du jeune, contrepartie de l’allocation. L’idée étant de marquer, là encore, le travailler plus. Coût, de l’ordre de 2 milliards. 

Et puis non pas un plan de relance, mais un nouveau grand programme d’investissement, pour améliorer la compétitivité du pays, et renouveler le capital productif du pays. En investissant par exemple dans l’électronique et le spatial, domaine dans lesquels la France a perdu du terrain. L’idée, c’est bien sûr de profiter des taux d’intérêt à zéro pour s’endetter encore. Argument plus que contestable, et plus que séduisant. Surtout à la veille d’une élection.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/