1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Covid-19 : l'épidémie "a renforcé la puissance" des Gafa, selon Lenglet
2 min de lecture

Covid-19 : l'épidémie "a renforcé la puissance" des Gafa, selon Lenglet

ÉDITO - Alors que Google, Apple, Facebook et Amazon, sont de plus en plus remises en cause, l'épidémie a renforcé leur puissance, selon François Lenglet.

Les logos des GAFA (illustration)
Les logos des GAFA (illustration)
Crédit : AFP
Gafa : l'épidémie "a renforcé la puissance de ces titans", selon Lenglet
03:19
Covid-19 : l'épidémie "a renforcé la puissance" des Gafa, selon Lenglet
03:19
François Lenglet

L’offensive anti-Gafa se mène maintenant sur plusieurs fronts simultanés. Ces grandes entreprises du numérique, les Google, Apple, Facebook et autres Amazon, subissent des tirs de toutes parts. De Bruxelles tout d’abord, où le commissaire au marché intérieur, Thierry Breton, menace de les démanteler pour limiter les risques d’abus de position dominante. De Washington ensuite, où le Congrès, par la voix de sa commission anti-trust, menace lui aussi de casser ces monstres pour réduire leur puissance. 

De Paris enfin, siège de l’OCDE, une organisation internationale qui a publié un projet de taxation des géants du numérique pouvant rapporter 100 milliards par an aux différents États. Un tel déchaînement s'explique par l’épidémie, ou plutôt le confinement et la peur de la contagion, qui ont renforcé la puissance de ces titans. Qui dit dématérialisation, numérisation, dit Gafa. 

Ces monstres règnent en effet sur la gestion des autoroutes du numérique, qui permettent le e-commerce, le télétravail et, de façon plus générale, tous les services qu’on peut effectuer à distance. Signe de leur emprise croissante, le cours de bourse d’Apple a doublé depuis la mi-mars, lorsque l’épidémie a frappé, tout comme celui d’Amazon, +100% également. Et encore, on n’a pas tout vu.

Nouvelles offensives en préparation

Sur l’intelligence artificielle par exemple, Google est l’une des sociétés les plus avancées au monde. Sur le spatial, qui connaît un renouveau extraordinaire, les acteurs traditionnels, parmi lesquels le franco-européen Arianespace, sont sur le point d’être dépassés par les sociétés de la Silicon Valley californienne. Elon Musk, le fondateur de Tesla, a ainsi créé une société de lancement de satellite, Space X, qui multiplie les opérations réussies, et pour un coût très nettement inférieur à celui de notre fusée. 

À lire aussi

Jeff Bezos, le patron et fondateur d’Amazon, a lui créé Blue Origin, un lanceur également. Il projette d’expédier en basse orbite plus de 3.000 satellites, pour faire circuler les flots croissants d’information autour de la terre, entre les hommes et les objets. Il n’y a pas que les satellites, mais le retour des vols habités. L’année prochaine, notre astronaute national, Thomas Pesquet, sera embarqué dans une navette Space X, conçue par Elon Musk et ses ingénieurs ! 

On peut continuer avec l’automobile autonome, c’est-à-dire sans pilote humain. C’est une filiale de Google, Waymo, qui est la plus avancée dans ce programme, elle propose d’ores et déjà des taxis sans conducteurs aux habitants de Phoenix, dans l’Arizona.

Les meilleurs ingénieurs du monde

Les Gafa ont parmi les meilleurs ingénieurs du monde, et une expertise logicielle sans équivalent. Ils ont aussi les poches profondes. D’abord avec les bénéfices qu’ils réalisent dans leurs activités classiques. Ensuite parce qu’ils attirent les investisseurs privés, aimantés par les perspectives de succès de ces entrepreneurs. Et enfin parce Space X par exemple, est massivement aidé par des commandes publiques, celles de la NASA, qui lui permet de se développer.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/