1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. Courchevel : un chalet de luxe à l'abandon vendu pour 24 millions d'euros
2 min de lecture

Courchevel : un chalet de luxe à l'abandon vendu pour 24 millions d'euros

À l'abandon depuis plusieurs années, ce vaste palace de 2.753 mètres carrés a été vendu pour 24,050 millions d'euros. Ce chalet de luxe comprend notamment huit chambres, une piscine, un bar-lounge et un cinéma privatif.

Le chalet "Apopka" (illustration).
Le chalet "Apopka" (illustration).
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien
Journaliste

Après plusieurs rebondissements, un chalet de luxe situé à Courchevel a été racheté aux enchères pour 24 millions d'euros vendredi devant le tribunal d'Albertville (Savoie). Le chantier de l'Apopka, ce vaste palace de 2.753 mètres carrés, était à l'abandon depuis plusieurs années en raison d'un conflit entre le promoteur corse François-Xavier Susini et Nikolaï Sarkisov, un habitué de la station de ski qui a fait fortune dans l'assurance.

En 2010, les deux hommes s'étaient associés dans la construction de ce chalet de luxe qui offre huit chambres mais aussi un sauna, un jacuzzi, une piscine, une salle de gym, un bar-lounge et un cinéma privatif. Dans le projet initial, l'Apopka devait accueillir les visiteurs dès l'hivers 2015 : au plus fort de la saison, le tarif proposé atteignait 300.000 euros la semaine.

Le chalet "Apopka" (illustration).
Le chalet "Apopka" (illustration).
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Le chalet "Apopka" (illustration).
Le chalet "Apopka" (illustration).
Le chalet "Apopka" (illustration). Crédits : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Le chalet "Apopka" (illustration). Crédits : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
1/1

Mais le chantier a pris du retard et l'entente a tourné au vinaigre entre les deux associés qui s'opposent depuis devant les tribunaux. M. Sarkisov a finalement obtenu la mise aux enchères du chalet afin de récupérer sa mise.

Des soupçons derrière l'acheteur ?

Vendredi après-midi, un avocat a ainsi enchéri avec succès à plus de 24 millions d'euros. Une  transaction qui aurait été réalisée pour le compte d'une société derrière laquelle "se cache vraisemblablement" l'homme d'affaires russe, estime la défense du Corse, Me Maurice Lantourne. 

À lire aussi

Cette déclaration a rapidement été balayée par l'avocat qui a porté l'offre. "Je ne cautionne pas cette information", a déclaré à l'AFP Me Didier Camus, après avoir lui-même mis aux enchères le chalet pour le compte de M. Sarkisov.

Le chalet "Apopka" (illustration).
Le chalet "Apopka" (illustration).
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

"M. Sarkisov veut le beurre et l'argent du beurre, il a une volonté belliqueuse au lieu de trouver un arrangement à l'amiable qui permettrait de sortir par le haut", a jugé de son côté Me Pascal Garbarini, qui intervient pour M. Susini dans une procédure au civil engagée à Paris.

Finalement, le bien a été vendu à la société "Mascara Courchevel" pour 24,050 millions d’euros. Celle-ci serait administrée par deux femmes, liées à des sociétés de l'oligarque russe, rapporte une source proche du dossier. 

Le chalet "Apopka" (illustration).
Le chalet "Apopka" (illustration).
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/