2 min de lecture Logement

Immobilier : acheter 5.000 euros le m² à Paris, ce que l'on sait de cette offre

ÉCLAIRAGE - Afin de rendre l'accès au logement plus facile, la Ville de Paris lance mardi 6 avril son programme de logements en accession sous bail réel solidaire, moitié moins cher que les prix du marché.

Une image des rues de Paris, en février 2015
Une image des rues de Paris, en février 2015 Crédit : AFP
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

10.266 euros, c'est le prix du m² en moyenne pour un appartement à Paris. Dès mardi 6 avril, la ville proposera des logements à 5.000 le m², soit moitié moins cher que le prix actuel du marché. Cette offre concernera les familles de classe moyenne dans le cadre du dispositif du bail réel solidaire, géré par la Foncière de la Ville de Paris, un organisme de foncier solidaire. 

Comment ça fonctionne ? "La Foncière achète et conserve à perpétuité le foncier, tandis que seul le bâti est vendu à des familles parisiennes pour une durée de 99 ans. Le ménage verse en complément une redevance de 2,5 euros par mois et par m² à la Foncière correspondant à la participation foncière", explique la mairie. 

En cas de décès de l'acquéreur, son héritier bénéficie de l'appartement. S'il n'entre pas dans les critères de l'offre, la Foncière de la Ville de Paris lui rachète le logement "en valeur d'achat réévaluée avec l'inflation". 

Quels types de biens et où ?

Un premier lot de 23 logements, dont un tiers de T3 et une grosse moitié de T4 et plus, sera ouvert aux candidatures à partir du 6 avril. Ces biens se situent dans le XIVème arrondissement, selon le Journal du DimancheDeux autres ensembles seront commercialisés en 2022, parmi 1.000 logements confirmés sur un objectif de 6.000 logements au cours de la mandature qui court jusqu'en 2026, détaille l'adjoint au logement de la mairie de Paris Ian Brossat.

Qui est concerné ?

À lire aussi
immobilier
Etats-Unis : le manoir du film "Le Parrain" mis en vente pour 89,75 millions de dollars

Les familles de classe moyenne sont la cible de la ville de Paris. En plus d'un plafond de ressources et une obligation d'en faire sa résidence principale, la mairie ajoute ses propres critères de sélection, comme le lien nécessaire du candidat avec la capitale. 

Ian Brossat jugeant les plafonds de ressources "un peu trop bas pour la sociologie parisienne", il dit avoir engagé une discussion avec le ministère du Logement pour pouvoir les rehausser et passer ainsi par exemple, pour un couple avec deux enfants, de 4.900 euros à 5.500 euros en revenus mensuels. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Logement Propriétaires Paris
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants