3 min de lecture Activité économique

Coronavirus : comment la crise a boosté le marché de l'immobilier

ÉDITO - L'immobilier sort renforcé de l'épidémie et de l'année de confinement que l'on vient de vivre. En voici les raisons.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Le secteur de l'immobilier définitivement boosté par la COVID Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Marie Zafimehy

"Home Sweet Home". On a plus que jamais basculé dans la "Cocoon Economy". L'immobilier n'a pas connu de trou d'air en réalité. Quand on regarde les chiffres sur un an, il y a eu une petite baisse des transactions de 4% entre 2020 et 2019, mais 2019 était une année historique et 2020 l'a été aussi avec 1 million de transactions malgré le confinement.
 
La nouveauté de ces dernières semaines si on en croit le baromètre de MeilleursAgents.com publié par Les Échos, ce matin, c'est que Paris reprend des couleurs. Cela faisait 8 mois que la Capitale était en recul, ce qui était inhabituel... Et bien, comme partout ailleurs en France, le marché repart malgré des prix astronomiques : 10.296 euros du mètre carré.

Il y a en moyenne 10% d'acheteurs de plus que de vendeurs, donc le marché reste tendu... la concurrence existe entre les acheteurs et les prix repartent. Il faut dire que la situation à Paris était atypique si on regarde les dernières années : les prix avaient progressé de 28,7% depuis 5 ans mais étaient en repli de 0,5% depuis janvier.

C'est en lointaine banlieue que la demande est la plus dynamique, et en zone rurale

Martial You
Partager la citation

Il s'agit d'un rebond général puisque, depuis janvier, on voit que c'est en lointaine banlieue que la demande est la plus dynamique et en zone rurale où les prix ont progressé de 1,4%... deux fois plus que la moyenne nationale, 7 fois plus que les grandes villes. 

Vous avez un premier phénomène qui a été baptisé la résidence semi-principale par les professionnels... C'est plus qu'une résidence secondaire que l'on achète pour les vacances : c'est devenu la base arrière, la maison où l'on se replie pour télétravailler. Il faut dire que la résidence secondaire s'est démocratisée puisque le chiffre a progressé de 60% en 40 ans, la classe moyenne a son petit pied à terre. 

À lire aussi
immobilier
Courchevel : un chalet de luxe à l'abandon vendu pour 24 millions d'euros

Mais, aujourd'hui, ça prend plus d'importance. Quand on regarde l'indicateur avancé des notaires, on voit que le prix des maisons anciennes a bondi de 6,3 depuis le début de l'année... c'est-à-dire deux fois plus que pour les appartements. On recherche de la verdure et de l'espace et ce sont les actifs avec de jeunes enfants qui se mettent sur ce marché puisqu'un tiers des acheteurs à la campagne ont moins de 40 ans.

L'expérience du coronavirus va certainement installer le télétravail

Martial You
Partager la citation

Tout le monde ne va pas partir télétravailler à la campagne, mais il y aura quand même un avant et un après. On voit que PSA va autoriser 18.000 salariés à télétravailler quasiment à 100% désormais (3 semaines sur 4)... y compris après la crise Covid. Donc ça va changer la donne. Il faudra voir comment le travail à distance à haute dose résiste à la reprise de l'activité quand il faudra boucler des dossiers en urgence ou improviser des réunions avec des collaborateurs aux 4 coins du pays. Mais l'expérience du coronavirus va certainement installer le télétravail.

L'immobilier reste aussi la valeur refuge et le placement sûr. C'est même une des explications principales du rebond des grandes villes et de Paris en particulier. L'achat à la campagne, c'est pour y vivre. L'achat en centre-ville, c'est pour investir.

Vous avez l'épargne accumulée durant le confinement par les 20% de français les plus aisés qui vont chercher à investir dans des valeurs sûres. Et vous avez aussi la Loi ALUR qui monte en puissance et qui oblige les maires en début de mandat à lancer des programmes immobiliers neufs pour des logements sociaux. Cela redonne un attrait aux investissements de particuliers qui achètent pour relouer. La pierre vaut de l'or.

Le Plus : Costa Croisième reprend la mer

La Spezia, Naples, Cagliari, ce sont quelques-unes des escales prévues pour la première croisière d'un navire Costa en Méditerranée depuis 4 mois. Je suis curieux de voir comment va reprendre ce marché qui avait été frappé très tôt par la pandémie. Avec un cluster dans un de ses bateaux.

La Note : 8/20 à l'automobile française

Les résultats des immatriculations pour le mois dernier sont tombés ce week-end, on est encore en dessous du niveau de 2019, c'est logique ! On est encore à plus de 20% de ventes par rapport à l'avant-Covid. Les hybrides représentent maintenant 1/4 du marché, pas très loin des ventes de diesel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Activité économique Logement Achat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants