2 min de lecture Temps de travail

Coronavirus : le télétravail, nouvelle norme de l'emploi en France ?

ÉDITO - Le retour dans les entreprises aura lieu à partir du 9 juin prochain. Pourtant, de nombreux salariés, chez eux depuis le début de la crise sanitaire, n'ont pas forcément envie d'y retourner.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Coronavirus : le télétravail, nouvelle norme de l'emploi en France ? Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Florine Boukhelifa

Selon le calendrier de déconfinement dévoilé jeudi 29 avril, le télétravail restera la norme jusqu'au 9 juin, avant un assouplissement négocié dans chaque entreprise. Jusqu'à cette date les salariés qui le peuvent doivent rester à 100% en télétravail, avec la possibilité de revenir au bureau une fois par semaine, sur sa demande. Selon une enquête réalisée pour le ministère du Travail publiée la semaine dernière, 19% de personnes restent chez elles.
 
Une autre enquête, réalisée par la CFDT, révèle que le télétravail n'est pas rejeté par les salariés. Les employés interrogés reconnaissent qu'ils ont moins le moral aujourd'hui qu'il y a un an, mais ce n'est pas directement lié au travail à la maison. Au contraire : ceux en télétravail à 100% ont moins envie de revenir à l'organisation d'avant. Il s'agit principalement de cadres puisque l'étude démontre que 7 travailleurs sur 10 à 100% en distanciel sont des cadres qui travaillent dans un bureau en temps normal, contre seulement 4% d'ouvriers.

La lassitude et la déprime chez les salariés sont plutôt causées par l'environnement. La perte de nos libertés et du "mode de vie à la française", comme dit Emmanuel Macron. Passer du "métro-boulot-dodo" au "frigo-boulot-solo" nous mine, mais pas le télétravail en tant que tel. Selon l'enquête Kantar/CFDT, le moral de nos collègues s'est même plus dégradé que le nôtre au cours de l'année écoulée.

Adapter le code du travail au télétravail

Le télétravail va probablement s'installer définitivement dans la vie des salariés. On a expérimenté le pire au cours de l'année écoulée : le télétravail imposé, avec des conditions non-optimales. Le domicile est devenu le "Mobile-Home", la maison du bureau, des ordinateurs, des tablettes, des téléphones pour continuer à travailler. Il va falloir maintenant intégrer cette organisation du travail dans l'environnement de l'entreprise.

Cette nouvelle tendance va aussi obliger notre vieux "code du travail centenaire" à se téléporter dans le 21e siècle : Quid du temps de travail, quand on travaille à son rythme ? Quid des heures supplémentaires, des points pénibilité ? Est-on en train de s'orienter vers un travail à la tâche et non plus dans un temps donné ? Toutes ces questions devront être traitées, surtout avec des "télétravailleurs natifs", c'est-à-dire des jeunes qui signeront un contrat dans lequel il sera prévu de télétravailler.
 
À partir du 9 juin, directions et syndicats se mettront d'accord entreprise par entreprise sur le volume de télétravail, mais l'étude de la CFDT révèle que les grands absents de cette mise en place ces derniers mois sont justement les syndicats. À ce stade, le patronat seul s'est saisi de la gestion du travail à domicile. Chez PSA, désormais Stellantis, 18.000 salariés vont basculer en télétravail s'ils le souhaitent. Ils pourront rester chez eux 15 jours par mois, soit 3 semaines pleines. En revanche, la prise en charge des frais liée au travail à domicile reste assez mal couverte.

Être recruté sans avoir à déménager

À lire aussi
service public
Plan de relance : 10 milliards d'euros consacrés à la rénovation de nos villes et villages

La sortie de la crise sanitaire va redéfinir toute une géographie du monde du travail. Les employés parisiens, par exemple, pourront quitter la capitale sans perdre leur travail. Pour les recrutements aussi : une entreprise de la tech de Sophia-Antipolis pourra embaucher un ingénieur de Lannion en Bretagne, sans l'obliger à bouger. Le travail va ainsi sortir des murs du siège social et de l'entrepôt, une véritable révolution née de cette période troublée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Temps de travail Travail Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants