2 min de lecture Économie

Coronavirus : 60% des camions de marchandises sont à l'arrêt

Principal acteur de la vie économique du pays, les camions sont fortement touchés par la crise causée par le coronavirus. La fédération des transports routiers a rapporté une baisse de 50% de l'activité en moyenne.

micro generique L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Coronavirus : 60% des camions de marchandises sont à l'arrêt Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Sarah Belien

Parmi les secteurs qui souffrent en ce moment, il y a les transporteurs, puisque leur fédération (FNTR), constate que 60% des camions restent au garage. La FNTR a interrogé plus de 2.000 chefs d’entreprises de son secteur pour avoir un sondage le plus représentatif possible. La majorité a constaté une baisse de plus de 50% de l’activité.

Les trois quarts sont des transporteurs de meubles et déménageurs. Les deux tiers des camionneurs qui travaillent pour le BTP ou l’automobile. Ils ne sortent plus les camions depuis mi-mars. On comprend ainsi que les camions sont les globules rouges de la mondialisation. Ils irriguent, transportent l’oxygène dans notre système économique.

À travers ce secteur, on comprend exactement comment fonctionne l’économie moderne.
Si les camions s’arrêtent, l’économie s’arrête. Et si la population se confine comme en ce moment, les camions restent au garage. C’est bien pour ça que c’était difficile pour le gouvernement de faire une liste des métiers indispensables il y a quelques jours car en réalité, ils dépendent tous de la logistique à un moment donné.

La logistique, principale actrice de l'économie

Un exemple démontre l'importance de la logistique : le e-commerce. La fédération de la vente à distance (Fevad) a constaté que les trois quarts des e-commerçants avaient vu leur activité chuter de moitié depuis le confinement. La livraison de courses alimentaires est l’arbre qui cache la forêt. Cette activité a progressé de 100% ces derniers jours. Mais elle représente moins de 2% des achats sur Internet.

À lire aussi
Bridgeston a annoncé vouloir fermer son usine dans le Pas-de-Calais qui emploie 863 personnes. emploi
Bridgestone, Continental, Goodyear... Le reclassement des salariés, une solution viable ?


En revanche les autres secteurs de la vente en ligne constate que l’activité s’est arrêtée, car la logistique ne suit pas. Jeff Bezos, le patron d’Amazon, est en réalité à la tête d’une entreprise de logistique qui gère des camions et des entrepôts. Les livraisons en ce moment sont chaotiques, les délais se sont allongés. Les Français reviennent aussi à une consommation plus raisonnée du fait du confinement.

Les camions vont faire repartir l'économie

L’économie numérique dépend énormément des camions, car elle est l’enfant de la mondialisation. Des objets fabriqués en Chine, achetés en 1 clic et livrés en 48h, tout cela est désormais grippé et nous montre que nous sommes dans une économie de flux. Et le transport routier est ce qui fait voyager ces flux.

Il va donc falloir aider le secteur de la logistique car c’est lui qui va faire repartir l’économie. La croissance mondiale l’an dernier a été autour de 3%, la croissance des flux de marchandises dans le monde a été de 2,6%. L’essentiel de notre croissance économique passe donc par la croissance des transports de marchandises.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Transports Mondialisation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants