1 min de lecture Entreprises

Coronavirus : pourquoi les employés auront des primes différentes

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a appelé les entreprises à verser une prime de 1.000 euros aux salariés qui continuent d'aller travailler malgré l'épidémie de coronavirus. Ces primes pourront être doublées dans certains cas.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Coronavirus : pourquoi les employés auront des primes différentes Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP | Crédit Média : Martial You | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Florise Vaubien

On les salue comme des héros : soignants, employés de supermarché ou éboueurs sont ceux qui assurent la continuité de notre économie et de notre quotidien. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a demandé aux entreprises de leur verser une prime de 1.000 euros défiscalisée, comme ce fut le cas pendant la crise des "gilets jaunes". Contrairement à ce qu'il s'était passé l'année dernière, les employeurs auront le droit cette année d'accorder des primes de montants différents entre leurs salariés.

Dans une conférence de presse téléphonique ce mardi 31 mars, Bruno Le Maire se refuse à faire une hiérarchie entre les métiers. Toutefois, le chef d'entreprise aura le droit d'accorder plus à un salarié qui était obligé de venir au bureau ou à l'usine et à peu moins à certains dont le poste était moins stratégique pour le plan de continuité ou qui télétravaillaient.

Une prime à géométrie variable

Il y a deux cas de figure pour verser cette prime : la version prévue par la loi de finances qui consiste à signer un accord d'intéressement dans l'entreprise. Dans ce cas, les entreprises, qui avaient signé cet accord avant le confinement avec l'intention de verser 1.000 euros à leurs salariés, pourront aller jusqu'à 2.000 euros

Les entreprises qui n'avaient pas validé cet accord en amont pourront verser une prime de 1.000 euros maximum. Par ailleurs, le délai pour attribuer cette prime sans charges sociales et non-imposable a été rallongé : les entreprises pourront la verser jusqu'au 31 août.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Économie Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants