1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. ÉDITO - Comment expliquer la chute impressionnante des ventes de voitures ?
2 min de lecture

ÉDITO - Comment expliquer la chute impressionnante des ventes de voitures ?

ÉDITO - La voiture est confrontée à une réglementation qui évolue et à une certaine désaffectation des acheteurs en milieu urbain.

Le compteur de vitesse d'une voiture (image d'illustration)
Le compteur de vitesse d'une voiture (image d'illustration)
Crédit : Nicolas Guyonnet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Comment expliquer la chute impressionnante des ventes de voitures ?
03:45
Comment expliquer la chute impressionnante des ventes de voitures ?
03:46
François Lenglet - édité par Victor Goury-Laffont

Au mois de septembre, les ventes de voitures neuves se sont effondrées en Europe, avec une chute de 23,1%. Une baisse qui ramène le Vieux continent 25 ans en arrière. L’Italie trinque le plus, à -32% alors que la France limite les pertes à -20%. 

L’explication apparente, c’est l’extraordinaire pénurie de composants électroniques, dont l’automobile est très gourmande pour les ABS, les systèmes d’aides au stationnement, et même les compteurs de vitesse électronique. Du fait de ce manque, certaines usines, de Renault par exemple, ne tournent par moment qu’à 50% de leur capacité. La pénurie est si forte que tous les secteurs, l’industrie auto, l’industrie du téléphone et du téléviseur, l’électro-ménager, se disputent les rares cargaisons de composants électroniques à coup d’augmentation de prix démentes. 
 
Cette pénurie est déterminante, mais objectivement, l’industrie de la voiture a le vent de face, pour plusieurs autres raisons, même s’il est difficile d’évaluer précisément l’impact de l’une ou d’autre. D’abord, le consommateur est perplexe : faut-il racheter un moteur thermique, au risque de voir son véhicule interdit à l’entrée des villes on ne sait exactement quand ? Ou au contraire parier sur l’électrique, avec le risque de l’autonomie insuffisante, celui de ne pas trouver de recharge, sans parler du prix élevé de cette technologie ? Depuis peu, l’acheteur de voiture est comme un lapin pris dans les phares. 

Le télétravail et les livraisons limitent les besoins

La tentation est donc de différer le renouvellement d’un véhicule, d’autant que le propriétaire d’une veille voiture ne perd rien à attendre puisque la cote des véhicules d’occasion ne cesse de remonter, justement à cause de la pénurie de neufs. 

Il y a aussi sans doute une forme de désaffection vis-à-vis de la voiture, au moins en ville. Il est de plus en plus compliqué d’utiliser ses quatre roues en milieu urbain, car les restrictions de circulation se multiplient. Forte limitation des vitesses, chaussées amoindries pour faire de la place aux vélos, augmentation du prix du stationnement, du prix des amendes, réduction du nombre de places de stationnement... Cela commence à être dissuasif de toutes parts, et ce sans parler du prix du carburant, qui est au plus haut. 

À écouter aussi

Parallèlement, les solutions de remplacement se multiplient, et pas seulement au niveau des transports en commun. L’essor du télétravail a réduit les besoins de mobilité de ceux qui travaillent dans les bureaux de 15 à 30%, c’est énorme. Dans certaines familles, là où il fallait deux voitures, une seule peut être désormais nécessaire. Idem avec l’explosion de la livraison à domicile, celles des repas par exemple. +47% sur deux ans, avec une forte progression chez les 35-44 ans, et même chez les 55-64 ans, qui y étaient hostiles auparavant. 

L’épidémie est passée par là. 81% des Français ont acheté en ligne en 2020. Ils ont découvert, avec la nécessité, un nouveau mode de consommation qui ne leur demande plus de se déplacer. Chaque jour, les Français reçoivent 1,7 million de colis à la maison. Autant dire que la voiture a désormais un concurrent puissant qui sert dans toutes les occasions de la vie quotidiennes, l’ordinateur et internet, et cela explique peut-être en partie les mauvais chiffres de vente.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/