1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Automobile : la voiture électrique est-elle vraiment propre ?
2 min de lecture

Automobile : la voiture électrique est-elle vraiment propre ?

ÉDITO - La voiture électrique est réputée propre, mais ce n’est pas si simple… Plusieurs études montrent qu’une voiture électrique s’avère être plus polluante qu’une essence.

Une voiture électrique du constructeur automobile Tesla fait le plein
Une voiture électrique du constructeur automobile Tesla fait le plein
Crédit : GREG BAKER / AFP
Les voitures électriques : beaucoup plus polluantes qu'on ne l'imagine
03:25
Les voitures électriques : beaucoup plus polluantes qu'on ne l'imagine
03:25
François Lenglet - édité par Céline Morin

L’idée communément répandue est en effet que le véhicule à moteur thermique pollue, parce qu’il diffuse du carbone dans l’atmosphère et contribue au réchauffement climatique, à cause de la combustion du carburant. Alors que la voiture électrique, elle, autorise une mobilité sans conséquences négatives sur l’environnement. 

Mais l’agence Reuters a fait des calculs, à partir du modèle Argonne conçu à Chicago, qui montre que c’est tout à fait faux. Elle a comparé le bilan carbone d’une Tesla, voiture électrique haut de gamme, à celle d’une berline Toyota Corolla qui fonctionne à essence.

Et, surprise, pendant toute la première partie de sa vie, l’électrique est beaucoup plus polluante que la bonne vieille voiture alimentée à la pompe. Il faut rouler près de 22.000 kilomètres pour que les émissions de l’une et de l’autre s’équivalent, selon ce modèle.

Comment une voiture qui ne brûle pas d’énergie fossile peut-elle polluer ?

Pour une raison souvent ignorée, c’est que la fabrication d’un véhicule électrique demande bien plus d’énergie qu’un véhicule classique. En particulier celle de la batterie, d’abord pour l’extraction des métaux rares comme le cobalt, le lithium ou même le nickel, ensuite pour réaliser les cellules de la batterie - les cellules, ce sont les accumulateurs d’énergie. 

À lire aussi

Lorsque vous achetez une voiture électrique, elle a donc déjà émis 8 tonnes de carbone avant même que vous n’ayez mis la clé dans le contact. Alors que pour un véhicule classique, c’est 5 tonnes et demie seulement. 8 tonnes de carbone, c’est l’équivalent de huit aller-retour Paris New York en avion, de 1.500 aller-retour paris-bordeaux en train. Ou encore de 4.000 mètres cubes de gaz, ou de 3.000 litres de mazout – de quoi chauffer une grande maison pendant une année en région parisienne.

Mais cette dépense carbone s’amortit sur toute la durée de vie de la voiture

C’est vrai. Encore faut-il que l’électricité utilisée pour charger la voiture soit produite de façon propre, décarbonée. Si vous roulez en Norvège, où l’énergie provient des barrages hydro-électrique, le bilan est positif très vite. Tout comme en France du reste, où notre électricité est largement d’origine nucléaire, donc sans carbone. 

Mais si vous roulez en Chine ou en Allemagne, ou pire, en Pologne, c’est un désastre. Parce que dans ces pays, l’électricité est largement produite avec des centrales à charbon, qui émettent beaucoup de carbone. En Chine ou en Pologne, une voiture électrique ne commence à être avantageuse, au plan environnemental, qu’après 126.000 kilomètres de route.

Ces calculs sont-ils fiables ?

Oui, et ils sont même relativement prudents, dans les hypothèses qu’ils retiennent pour le modèle. Car d’autres spécialistes sont plus pessimistes. Damien Ernst, un chercheur de l’université de Liège, estime ainsi que le point d’inflexion en faveur de l’électrique se situe entre 67.000 et 151.000 kilomètres parcourus, selon le véhicule et l’origine de l’électricité. 

Quant à l’Ademe, l’agence française pour la maîtrise de l’énergie, elle estimait dans un rapport récent que le bilan carbone d’une voiture électrique du berceau à la tombe, c’est-à-dire en prenant en compte et la fabrication et le recyclage, en plus de l’utilisation, était plus mauvais que celui d’un véhicule diesel de taille comparable.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/