2 min de lecture Alimentation

Champignons, Comté, huîtres... 7 produits menacés par la sécheresse

DIAPORAMA - Certains aliments produits en France pourraient subir de plein fouet les conséquences de la météo.

Des bourriches d'huîtres à Pirou le 12 décembre 2017 Crédits : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Date : 24/07/2018
6 >
Des bourriches d'huîtres à Pirou le 12 décembre 2017 Crédits : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Date : 24/07/2018
Face à la sécheresse dans le Haut-Doubs, les services préfectoraux suggèrent aux producteurs de Comté de puiser dans les réserves d'eau non potable pour l'élevage de vaches, mais ceux-ci alertent sur les risques sanitaires. Crédits : TARDIVON JEAN CHRISTOPHE/SIPA | Date : 25/10/2018
Dans le Cantal, certains producteurs de Salers AOP ont dû arrêter la production du fromage un mois avant la date habituelle, car l'herbe broutée par les vaches laitières vient à manquer. Crédits : Pixabay CC / Weevinz | Date : 25/10/2018
Des coulemelles dans un champ à Treffieux (pays de la Loire). Alors que les nappes phréatiques sont sèches, les champignons ont du mal à pointer le bout de leur piléus... Crédits : SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA | Date : 25/10/2018
Les récoltes de l'orge ont été moins bonnes à cause de la sécheresse Crédits : FRED TANNEAU / AFP | Date : 29/06/2018
Dans les Hauts-de-France, la récolte de pommes de terre a été sévèrement affectée par la sécheresse. Crédits : AFP / SAUL LOEB | Date : 21/03/2014
1/1
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

L'eau manque, et cela s'en ressent déjà dans nos assiettes. Malgré les inondations meurtrières qui ont touché le sud la semaine dernière, les deux tiers du territoire français souffrent actuellement de la sécheresse. Alsace, Lorraine, Île-de-France, Massif central, Bourgogne-Franche-Comté... Dans certaines zones, la situation n'a jamais été aussi préoccupante.

Cette pénurie d'eau, due au manque de pluie et aux fortes chaleurs de cet été, a déjà des répercussions sur la filière agricole française. Les récoltes d'orge, cette céréale essentielle à la fabrication de la bière, ont été amoindries de 10% cette année. Avec l'augmentation probable du prix de cette céréale, celui de la bière pourrait doubler d'ici 50 ans si la température continue d'augmenter.

Cette année, il faudra par exemple s'attendre à trouver moins de Salers AOP, comme le rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes sur son site. La moitié des producteurs de ce fromage du Cantal ont dû arrêter leur production un mois avant la date habituelle, à la mi-novembre, car l'herbe que broutent les vaches laitières vient tout simplement à manquer.

Les producteurs de Comté redoutent des risques sanitaires

Inquiétude également chez les producteurs de Comté, dans le Haut-Doubs. Alors que le département est en proie à la sécheresse, les services préfectoraux suggèrent aux agriculteurs de puiser dans les réserves d'eau non potable pour l'élevage de vaches.

À lire aussi
Des pâtes prêtes à être cuisinées dans une seule marmite (Image d'illustration). Gastronomie
Cyril Lignac vous explique comment préparer un one pot pasta savoureux

Mais les producteurs alertent sur les risques que comporte une telle mesure : "Il faut qu'on ait de l'eau potable pour pouvoir fabriquer un fromage comme on a aujourd'hui, sinon cela peut créer des risques de salmonelle ou de listeria", s'alarme Fabien Colin, éleveur de vaches pour la filière Comté dans un reportage diffusé sur France 3.

Sale temps pour les champignons

Les agriculteurs des Hauts-de-France n'ont pas non plus le cœur à la fête. La sécheresse estivale a sévèrement affecté la récolte de pommes de terre dans ce bassin historique de la culture des patates. Conséquence directe de cette pénurie : dans certaines friteries de la région, le prix des frites a déjà augmenté de plusieurs centimes.

Autres victimes potentielles de cette pénurie : les huîtres de Bretagne. Cette année, leur développement a été perturbé par le manque d'eau douce et donc de planctons, dont elles se nourrissent pour grossir. "On aura peut-être des huîtres pour Noël, mais peut-être pas de tous les calibres", indiquait ainsi Stéphane Alleaume, ostréiculteur en Bretagne à France Info.

Le manque d'humidité des sols provoque également une pénurie de champignons. Celle-ci se ressent déjà dans le Nord de la France, où l'on trouve habituellement 6.500 espèces différentes. À Lille par exemple, un restaurant a été contraint d'enlever de sa carte les champignons sauvages, rapporte France Bleu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Sécheresse Météo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants