1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Cartes bancaires : vers une pénurie au second semestre 2021 ?
1 min de lecture

Cartes bancaires : vers une pénurie au second semestre 2021 ?

VU DANS LA PRESSE - Des millions de cartes bancaires pourraient manquer en raison de la pénurie de puces, qui frappe l'industrie depuis plusieurs mois.

Une carte bancaire (illustration)
Une carte bancaire (illustration)
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Mélanie Costa

Les cartes bancaires, prochaines victimes de la pénurie de puces ? C'est ce que suggère la Smart Payment Association, qui regroupe les principaux fournisseurs d'Europe. L'organisme a souligné que la pénurie pourrait causer des problèmes majeurs aux consommateurs. 

"Si la situation ne s’améliore pas, il va manquer des millions de cartes et cela aura un impact direct sur les consommateurs qui ne pourront pas obtenir une carte bancaire ou le renouvellement de leur carte bancaire. Sans carte, vous ne pouvez pas payer en magasin, ni en ligne, ni retirer de l'argent", a ainsi prévenu Jacques Doucerain, président de la Smart Payment Association, au site ZDnet.

Ces derniers mois, l'industrie des semi-conducteurs, un composant électronique plus petit qu'un grain de sable, a, en effet, été touchée par d'importants problèmes d’approvisionnement en raison de la demande accrue de produits électroniques pendant la pandémie de Covid-19.  

Dès le second semestre de 2021

Les fabricants d'équipements dans les industries dépendant fortement des puces, notamment l'électronique grand public, ont alors dû retarder leurs lignes de production. Mais désormais, la pénurie s'étend à d'autres secteurs. 

À lire aussi

Selon les conclusions de la Smart Payment Association, des problèmes similaires vont ainsi affecter les fabricants de cartes de paiement à puce au second semestre de 2021. Des problèmes qui devraient même s'aggraver en 2022, alors que trois milliards de cartes bancaires sont produites chaque année dans le monde.

L'organisme a toutefois pris des mesures auprès des banques centrales et des organismes gouvernementaux en demandant une répartition plus équitable des semi-conducteurs entre les industries.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/