2 min de lecture États-Unis

Californie : six mois après l'incendie, l'enfer des habitants revenus vivre à Paradise

Il y a six mois, la ville Paradise, au nord de la Californie était ravagée par "Camp Fire", un violent incendie.

micro generique Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Californie : six mois après l'incendie, l'enfer des habitants revenus vivre à Paradise Crédit Image : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Thomas Pierre

Quatre-vingt six morts. Des milliers de maisons totalement en cendres, dont il ne reste plus rien. Et ça n’est pas qu’une expression. Parfois il ne reste vraiment plus rien. Près de 14.000 bâtiments détruits. Le bilan pour les assurances se chiffre en milliards : entre 12 et 16 milliards de dollars. Des dizaines de milliers de familles ont tout perdu et doivent reconstruire leur vie à partir de zéro.

Et dans cet incendie terrifiant, quelques maisons ont échappé miraculeusement aux flammes. Parfois un pavillon isolée, encore debout quand tout le lotissement a brûlé. Ils sont environ 1.500 à être revenu habiter à Paradise. Ils pensaient être des miraculés. Mais certains regrettent aujourd’hui que leur maison n’ait pas brûlé avec les autres.


Parce que le danger vient maintenu du réseau de distribution d’eau, qui est totalement pollué par le métal qui a fondu, le plastique, le bois. Les canalisations sont contaminées, un fort niveau de benzène, qui risque de provoquer des cancers. Les réparations vont prendre au moins de deux ans, en attendant, ils ne doivent pas boire ou se laver avec cette eau. 

Certains auraient préféré voir leur maison brûler

En fait il n’ont d’autre choix que se doucher en une minute ou deux, en prenant le risque de développer un jour un cancer. Certains ont des cuves d’eau pour récupérer l’eau de pluie, mais avec l’été elle seront vite sèches. Ils peuvent acheter des bonbonnes d’eau, mais ça coûte environ 250 dollars par mois pour une famille de quatre. 

À lire aussi
Cindy McCain, veuve du sénateur John McCain, choisit de soutenir Joe Biden pour la présidentielle de 2020 États-Unis
Présidentielle américaine : Joe Biden reçoit le soutien de la veuve de John McCain

Jusqu’à présent, des compagnies d’assurance distribuaient de l’eau, mais c’est bientôt terminé. Beaucoup ne sont pas couverts pour ça. Et certains auraient préféré voir leur maison brûler, parce qu’ils auraient récupéré l’argent de l’assurance et auraient pu reconstruire une vie ailleurs. 

Là, ils sont coincés à Paradise, leur maison ne vaut plus rien. Qui voudrait acheter là ? La ville est presque vide, il reste à peine plus d’1 habitant sur 20, et seulement 10% des entreprises ont repris leur activité. Tant qu’il n’y a pas d’eau courante, sans danger pour la santé, difficile d’imaginer qu’une vie à peu près normale puisse reprendre, avec des écoles, des commerces. 

Ces habitants pensaient être des miraculés, ils sont en fait condamnés par l’incendie qui les a épargné. Soit ils partent sans rien chercher du travail et de meilleurs conditions de vie ailleurs. Soit ils restent, malgré l’inconfort, et les dangers. 


Une femme disait récemment sur CBS qu’elle ne se pardonnera jamais si dans 20 ans ses enfants ont un cancer. Elle a emménagé il y moins d’un an dans la maison de ses rêves à Paradise, elle a l’impression d’être aujourd’hui dans un cauchemar sans fin, un enfer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Californie Incendie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants