1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Business With Attitude : une start-up propose d'obtenir un second diagnostic médical
2 min de lecture

Business With Attitude : une start-up propose d'obtenir un second diagnostic médical

INVITÉE RTL - Finaliste du prix Business With Attitude, organisée par le "Madame Figaro" en partenariat avec RTL, la start-up deuxiemeavis.fr se bat pour l'accès de tous à un haut niveau d'expertise médicale.

Médecin (illustration)
Médecin (illustration)
Business With Attitude : une start-up propose d'obtenir un second diagnostic médical
06:12
Vincent Parizot

La série consacrée aux finalistes du prix Business With Attitude se poursuit tandis que la quatrième édition du concours, réalisé en partenariat avec Madame Figaro, prend fin le jeudi 26 mars. Chaque année, il récompense les femmes entrepreneurs avec des projets inspirants

Co-fondatrice et présidente de la start-up deuxiemeavis.fr crée en 2016, Pauline d'Orgeval se bat pour l'accès de tous à un haut niveau d'expertise médicale. Elle explique au micro de RTL que sa start-up est "un service dont la vocation est de faciliter l'accès à l'expertise médicale en cas de problème de santé complexe ou sérieux".

Concrètement, deuxiemeavis.fr propose "un service de télémédecine qui permet à un patient de transférer son dossier médical et ses examens pour que son dossier soit analysé par des experts avant qu'il ne reçoive un compte-rendu écrit en moins de sept jours". Elle précise que le délai de consultation est généralement de six mois pour ces mêmes médecins

Un quart des deuxième avis sont différents du premier

Ce deuxième avis qui s'obtient donc par Internet est selon Pauline d'Orgeval "dans les trois-quart des cas, conforme et identique au premier avis" donné par un médecin. Toutefois, elle précise que son service permet "d'aborder une opération ou des soins un peu lourds de façon plus sereine" du fait que le patient sache que c'est la bonne solution pour lui.

À lire aussi

Deuxiemeavis.fr permet aussi "une meilleure adhésion à un protocole de soins proposé et une meilleure observance médicamenteuse". Concernant l'avis du corps médical concernant sa star-tup, elle affirme que "c'est une pratique courante qu'il a depuis des années donc c'est très déontologique". "On ne fait qu'organiser, rendre transparent et faciliter cet accès à l'expertise pour les patients et leurs médecins" ajoute-t-elle en précisant que la majorité des médecins, qui veulent soigner le mieux possible leurs patients, voient ce service comme étant aussi "pour eux".

Pour 25% des utilisateurs, deuxiemeavis.fr s'avère même être d'une grande aide pour améliorer leur santé : "un quart des avis sont divergents et dans ce cadre là, notre service permet d'éviter des opérations ou d'avoir un accès plus rapide à un traitement de pointe". Concernant l'inégalité géographique des services de soins en France, Pauline d'Orgeval explique que dans les campagnes, sa start-up "permet d'accéder à l'expertise et d'éviter les renoncements d'accès à cause de leur distance avec les grandes villes".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/