2 min de lecture Laurent Wauquiez

Wauquiez veut un "internement préventif des radicalisés", "comme pour les fous"

Le candidat à la présidence du parti Les Républicains remet la question de la folie chez les individus radicalisés sur la table, pourtant déjà mise à mal.

Laurent Wauquiez, le 30 août 2017
Laurent Wauquiez, le 30 août 2017 Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Le parallèle entre terrorisme et folie est attrayant. Pourtant, de nombreux experts s'opposent à cette analyse selon laquelle les individus radicalisés seraient, au moins en partie, des fous. Laurent Wauquiez remet la question sur la table mercredi 20 septembre. 

Interrogé sur BFM TV, le candidat à la présidence du parti Les Républicains a déclaré : "Comme pour les fous, il faut un internement préventif des individus radicalisés les plus dangereux". Et d'ajouter : "Il ne faut pas baisser la garde face au terrorisme, pratiquer la guerre des mots sans acte derrière". Il critique ainsi l'(in)action du gouvernement, qui s'apprête pourtant à présenter son projet de loi antiterroriste visant à mettre fin à l'État d'urgence en incluant certaines mesures dans le droit commun. 

Mais il fait également une comparaison entre fous et terroristes. Ce qui rappelle la proposition de Gérard Collomb de "mobiliser les hôpitaux psychiatriques pour identifier les individus radicalisés", jugée "inefficiente", "absurde", voire "débile", par plusieurs spécialistes de la question, psychiatres ou experts de la question terroriste.

Les individus radicalisés déjà en détention

D'autant que les cellules françaises comptent déjà un nombre important de personnes en lien avec le terrorisme et la radicalisation. Selon les chiffres du ministère de la Justice fournis en 2016, 431 personnes étaient mises en examen dans des dossiers sur le terrorisme, dont 228 en détention provisoire et 203 sous contrôle judiciaire. 

À lire aussi
Emmanuel Macron accueilli à Nice par Christian Estrosi, le 14 juillet 2017 Les Républicains
La droite "Macron-compatible" fait marche arrière et rentre dans le rang

Dans les colonnes du Parisien, l'avocat Yassine Yakouti ironisait : "En matière de terrorisme, on peut dire que la détention est devenue la règle et la liberté l'exception". 

En France, le principe de la présomption d'innocence est très important. Pourtant, depuis l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray, la remise en liberté d'individus radicalisés possiblement dangereux est devenue délicate. Tout en prenant en compte que la radicalisation des individus se fait beaucoup en prison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laurent Wauquiez Terrorisme Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790164066
Wauquiez veut un "internement préventif des radicalisés", "comme pour les fous"
Wauquiez veut un "internement préventif des radicalisés", "comme pour les fous"
Le candidat à la présidence du parti Les Républicains remet la question de la folie chez les individus radicalisés sur la table, pourtant déjà mise à mal.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/wauquiez-veut-un-internement-preventif-des-radicalises-comme-pour-les-fous-7790164066
2017-09-20 12:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BgKk92YLILXyYnAyuYJK-g/330v220-2/online/image/2017/0901/7789927256_laurent-wauquiez-le-30-aout-2017.jpg