1 min de lecture IGPN

Violences policières : comment expliquer le bond des saisines de l’IGPN

Le rapport annuel de l'IGPN qui vient de sortir indique une augmentation de 23,7% du nombre de saisines, un chiffre qui s'explique par plusieurs raisons.

>
Violences policières : comment expliquer le bond des saisines de l'IGPN Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Alice Moreno
édité par Sarah Rozenbaum

En plein débat sur les violences policières, l’IGPN sort son rapport annuel. L’inspection générale de la police nationale, ce sont ces policiers qui surveillent leurs collègues et ce rapport montre un bond spectaculaire pour l’année 2019, plus 23,7% des saisines de l’IGPN. C’est aussi un record.

L’IGPN l’explique en partie par les manifestations des "gilets jaunes" qui ont entraîné une sur sollicitation de l’organisme d’enquête. Ces manifestations ont été nombreuses, certaines particulièrement violentes. Sur les 1460 enquêtes judiciaires menées par l’IGPN l’an dernier, 310 dossiers sont directement liés à ces mobilisations. il faut ajouter à cela les saisines en lien avec les manifestations contre la loi retraite.

Au total, 868 enquêtes ouvertes l’an dernier portent sur des violences volontaires, c’est plus de la moitié des dossiers, l’essentiel traitant de l’usage de la force dans le cadre de manifestations.

La hausse des manifestations a entraîné la hausse des saisines

Ces chiffres inédits amènent à se demander s’il y a une recrudescence de violences, de comportements inadaptés des forces de l’ordre. Pourtant, il semblerait que cette hausse soit purement mécanique. Beaucoup de manifestations, des débordements et une saisine systématique de l’IGPN par les autorités judiciaires, notamment le parquet de Paris. Un quasi-automatisme parfois pour des faits mineurs et la patronne de l’IGPN, Brigitte Jullien, rappelle que ces saisines de l’autorité judiciaire ne constituent pas une présomption de faute des agents. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
IGPN Violences Police
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants