1 min de lecture Police

Violences policières : hausse de 23,7% des saisines de l'IGPN en 2019

En 2019, l'IGPN, aussi appelée la police des polices, s'est vue confier 1.460 enquêtes judiciaires, dont 868 pour "violences volontaires".

Une "gilet jaune" proteste, le 2 février 2019, contre les violences policières lors d'une marche dédiée aux blessés lors des manifestations
Une "gilet jaune" proteste, le 2 février 2019, contre les violences policières lors d'une marche dédiée aux blessés lors des manifestations Crédit : Zakaria ABDELKAFI / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

La police des polices s'est vue confier 1.460 enquêtes judiciaires en 2019, en hausse de 23,7% en un an, dont plus de la moitié visent des accusations de "violences" des forces de l'ordre, selon un dernier rapport annuel.

Avec 310 dossiers sur la seule année 2019, "le mouvement des "gilets jaunes" a entraîné une sur-sollicitation de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN)", précise le document, dont la parution intervient en plein cœur d'une nouvelle polémique sur les violences policières.

Sur les 1.460 enquêtes confiées l'année dernière aux "bœufs-carottes" par la justice, 868 portent sur des "violences volontaires", un chiffre qui a bondi de 41% en un an (+256). L'IGPN mène aussi des enquêtes disciplinaires administratives pour le compte des autorités policières.

Ces recours contestés à la force relèvent pour 38,8% d'interventions ou d'interpellations dans le cadre de manifestations, pour 12,8% de contrôles d'identité ou routiers et 14,1% découlent "d'allégations de violences sur des personnes retenues".

À lire aussi
Un policier lors de l'évacuation d'un camp de migrants place de la République à Paris, le 23 novembre 2020 police
Paris : manifestation contre les violences policières après l'évacuation violente de migrants

"Ces saisines de l'autorité judiciaire ne constituent pas une présomption de faute des agents", a mis en garde Brigitte Jullien, la directrice de l'IGPN, une institution dont l'impartialité est régulièrement contestée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Enquête Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants