2 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 2 mai 2019

Ce jeudi, Laurent Gerra a imité Philippe Bouvard, Jean-Luc Mélenchon ainsi que les Deschiens.

Laurent Gerra - Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du 2 mai 2019 Crédit Image : RTL | Crédit Média : Laurent Gerra/RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

Comme chaque semaine sur RTL, Philippe Bouvard répond aux questions des auditeurs et jette un regard au vitriol sur notre monde. Ce matin, il reçoit l'appel d'un auditeur tout particulier puisqu'il s’agit de Benoît Hamon, nostalgique de son parti politique : "Je voudrais pousser un cri d’alarme sur la disparition de la gauche en France". Pour détendre l'atmosphère, Philippe Bouvard s'essaye à une blague : "Rassurez-vous mon cher Benoît, la gauche n’est pas prête de disparaître. En effet selon un sondage IPSOS/La Halle aux chaussures, une chaussure sur deux serait de gauche". 

À l’approche des élections européennes, la gauche est bien mal à point. Jean-Luc Mélenchon et Raphaël Glucksman, le sosie officiel de Vincent Delerm, sont reçus par mademoiselle Jade. Visiblement énervé par ce constat, le leader de la France Insoumise réplique : "Comment ça la gauche est mal en point ? Elle se porte à merveille la gauche ! Arrête un peu ta désinformation de petite journaliste servile à la solde du pouvoir en place". Face à cette tension, Raphaël Glucksman essaye de détendre l'atmosphère, en rimes s'il vous plaît : " La violence ne résout rien, le vivre-ensemble est préférable, partageons ensemble le pain issu du commerce équitable". Une tirade qui peine à apaiser Jean-Luc Mélenchon : "Mais qu’est-ce qu’il nous emmerde, le philosophe d’opérette ! C’est moi qui vais te mettre un pain si tu continues".

Lors de sa conférence de presse la semaine dernière, Emmanuel Macron a annoncé que 150 citoyens tirés au sort intégreraient le conseil économique, social et environnemental. Une initiative qui ne manque pas d'inspirer les Deschiens et particulièrement Morel qui s'adresse à Lochet, désireux d'être tiré au sort : "Quel genre de siège tu veux, mon Bruno. Plutôt un fauteuil Everstyl, un tabouret ou une chaise pliante ?". La motivation de Lochet est tout autre et il compte bien s'investir : "Par exemple sur l’écologisme : j’sais bien planté les carottes ! Même que m’sieur Saladin il est jaloux de mes carottes, du coup il vient les arracher la nuit ! Et ça je le dirai moi au conseil machin : faut plus que m’sieur Saladin il vienne arracher mes carottes". Pas sûr qu'il reste longtemps au conseil compte-tenu de ce genre de propositions. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Laurent Gerra Philippe bouvard
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants