2 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 30 avril 2019

Ce mardi, Laurent Gerra a imité Marine Le Pen, Patrick Sébastien ainsi que Valéry Giscard d’Estaing.

Laurent Gerra - Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du 30 avril 2019 Crédit Image : RTL | Crédit Média : Laurent Gerra/RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

Invitée par mademoiselle Jade, Marine le Pen est revenue sur l'actualité du Rassemblement National et semble avoir un programme chargé : "Je vous préviens je n’ai pas beaucoup de temps, je dois organiser le grand banquet patriotique du Rassemblement National demain à Metz". Intriguée, mademoiselle Jade lui demande en quoi cela consiste :  "Comme son nom l’indique, c’est un banquet avec des patriotes qui dégusteront des produits patriotiques bien de chez nous, autant dire que si vous aimez le couscous-merguez ou les rouleaux de printemps, c’est pas là qu’il faudra déjeuner. C’est clair ou il faut que je vous fasse un dessin ?", lui répond l'ancienne candidate à l'élection présidentielle, visiblement remontée. 

Patrick Sébastien a présenté son nouveau numéro de son émission "Couillon de culture" qui, cette semaine, va essayer de répondre à la question : "Faut-il reconstruire Notre-Dame à l’identique ?". Pour en parler, l'animateur a réuni Stéphane Bern, Christine Angot et Alain Finkielkraut. S'adressant à Stéphane Bern en premier, Patrick Sébastien se montre peu compréhensif face à l'ampleur de l'événement : "C’est bon, recommence pas à chialer, ça fait 15 jours qu’elle a cramé, c’est juste une église", tandis que le journaliste estime qu'il faut "la reconstruire à l’identique, en repartant des plans de Viollet-le-Duc". Christine Angot n'est pas d'accord et "ne peut pas entendre cela" tout comme Patrick Sébastien : "Moi par exemple, à la place de la flèche, je verrais bien un dard géant". Un projet auquel n'adhère pas du tout Alain Finkielkraut : "Je désapprouve avec la plus grande fermeté l’idée d’une flèche en forme de zguègue, qui me semble aussi malvenue qu’une flèche en forme de minaret qui risque bien d’être mise en application si nous ne prenons pas garde". 

Nos confrères du Point en partenariat avec RTL ont lancé une grande consultation pour choisir quelle personnalité pourrait le mieux incarner l’Europe sur nos billets de banque. Européen de toujours, Valéry Giscard d’Estaing est déçu de ne pas faire partie des nommés : "Elle est bidon votre consultation. Songez que dans votre consultation, après tout ce que j’ai fait pour l’Europe, je n’y suis même pas. Alors quand je vois qu’il y a même Mitterrand et Helmut Khol et que j’y suis pas, ça me fait quelque chose". L'ancien président de la République aurait apprécié être mieux reconnu : "Je me serais même contenté d’une petite pièce de dix centimes qu’on utilise pour acheter le pain" et estime mériter sa place plus que d'autres : "Dans votre consultation truquée il y a même Beethoven, un boche sourdingue, alors pourquoi pas moi ?"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Laurent Gerra Patrick Sebastien
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants