1 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 1er mai 2019

Ce mercredi 1er mai, Laurent Gerra a imité Patrick Sébastien, Stéphane Marie, Valéry Giscard d'Estaing et le pape François.

Laurent Gerra - Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du 1er mai 2019 Crédit Image : Fred Bukajlo | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

En ce mercredi 1er mai, Mademoiselle Jade commence par accueillir Patrick Sébastien. L'animateur de l'émission Couillon de culture est ravi de ce jour férié. "Putain, c'est génial ce 1er mai ! J'adore, il y en a qui défilent, et puis il y en qui s'enfilent !"

En cette fête du muguet, Stéphane Marie, animateur de l'émission Silence, ça pousse ! nous indique comment bien conserver ces jolies fleurs. "J'ai trouvé ce vieux casque Solex d'Alain Duhamel, on va le récupérer. On va mettre du terreau, allez zou, on tasse, on tasse, on tasse, zou zou zou... On va pas le laisser tout seul ce brin de muguet, on va mettre, pouf pouf pouf, des pinocus vulgaris, des vulvettes des prés, des roubignolus burnacées, quelques popole des champs, et des foufounettes à berlingo, c'est la saison..."

Valéry Giscard d'Estaing se sent particulièrement concerné par la question de la retraite. Il rappelle qu'il a été "plus jeune président de France, mais aussi plus jeune président retraité de France", explique-t-il ému de repenser au fait qu'il a dû "quitter le Palais de l'Élysée sous les crachats". Il continue son récit : "J'ai de multiples activités dans les clubs de gens de mon âge : le Conseil constitutionnel, l'Académie française où tout le monde met son alèse. Je fais visiter mon château, j'écris des livres cochons où je raconte que je me tape une princesse... J'ai une retraite active".

Les récentes volontés du pape François sont contestées. Certains membres de la curie romaine seraient furieux des mesures de simplicité et de pauvreté qu'il souhaite accepter. "Y en a un qui n'était pas content, comment s'appelle-t-il déjà ? Monseigneur Vingt-Deux", explique le souverain pontife, dont le sourire, la gentillesse et la bonne humeur ne sont pas sans évoquer Garcimore. "Non, c'est Monseigneur Vingt-Trois", corrige Mademoiselle Jade. "Encore raté ! Tout augmente...", déplore le pape François.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants