1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Finistère : ils plongent à la recherche d'un trésor
2 min de lecture

VIDÉO - Finistère : ils plongent à la recherche d'un trésor

Passionnés de plongée sous-marine, des chercheurs d'épaves bretons se sont lancés à la recherche d'un navire du XVIIIe siècle, échoué au large du Finistère.

Finistère : ils plongent à la recherche d'un trésor
Finistère : ils plongent à la recherche d'un trésor
Crédit : M6
Finistère : ils plongent à la recherche d'un trésor
06:04
M6

C’est un patrimoine sous-marin qui reste à découvrir. Trois millions d’épaves reposent au fond des mers, 200.000 rien que dans les eaux françaises, à la suite d’une bataille, d’une avarie, parfois depuis des siècles. Et avec ces vaisseaux échoués dans les profondeurs, surgit souvent le fantasme d’un trésor abrité, camouflé de tous, attendant son heure pour être enfin trouvé.

C’est en tout cas le rêve d’Alexis Deniau, passionné breton, qui depuis plus de 10 ans, recherche ces épaves. Ce plongeur professionnel est ici sur les traces du Galathée, une frégate au sinistre destin. En 1795, le bateau revient d'une campagne militaire victorieuse en Norvège, mais une terrible tempête la pousse vers les côtes du Finistère. Les 244 hommes d'équipage ne peuvent éviter le naufrage.

"À cette époque-là, peu de marins savaient nagés. Il y en a beaucoup qui se sont jetés à la mer en espérant atteindre les rochers qui pensaient salvateurs, et ils se sont noyés.(...) Qu’est-ce qu’on espère trouver ? Des objets de vie à bord, des témoignages de l’armement", explique le chercheur d'épaves. 

L’épave au rendez-vous

Au large de Kérity, à 30 km au sud de Quimper, Alexis et ses camarades plongeurs s’emploient à vérifier, par 10 mètres de profondeur, les relevés cartographiques. L’épave est bien au rendez-vous, mais éparpillée par les courants. Une importante pièce d’armement qui équipait la frégate est néanmoins repérée. "On est content parce qu’on a trouvé un canon et une petite pièce en bronze", indique Alexis, de retour à bord. 

À lire aussi

La zone est prometteuse, mais le travail est loin d’être terminé. D’autres plongeurs doivent alors quadriller la zone et faire des prélèvements de sable autour du canon. Des boulets de bronze sont également découverts. Les objets retrouvés resteront pour l'instant au fond, car ils sont incrustés dans la roche. Rien qu'en Bretagne, 1.200 épaves jonchent ainsi le fond des mers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/