2 min de lecture Bretagne

Coronavirus : l'Île d'Hoëdic se déconfine peu à peu

REPORTAGE - Sur l'île d'Hoëdic au large de Quiberon, le déconfinement progresse peu à peu. Pour la petite centaine d'insulaires, le confinement s'est fait loin du coronavirus puisque aucun cas n'a été recensé sur l'île.

>
Coronavirus : l'Île d'Hoëdic se déconfine peu à peu Crédit Image : SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP | Crédit Média : Nicolas Bauby / RTL | Date :
Nicolas Bauby, le correspondant RTL, en plein reportage
Nicolas Bauby édité par Marie Gingault

Il existe un petit paradis en Bretagne, sans aucun cas de coronavirus à ce jour, loin de l'agitation des grandes villes, c'est l'Île d'Hoëdic, en haute mer, au large de la presqu'île de Quiberon. Des plages sublimes, paradisiaques sur ce caillou de 2 km2 habité par 99 insulaires en dehors de la saison estivale. 

"On a été bien loti par rapport à l'insularité, sur l'île tout s'est très bien passé. Maintenant avec le déconfinement il va falloir faire très attention et ne pas baisser sa garde", témoigne l'un des insulaires. Pour une autre résidente d'Hoëdic, la vision est tout autre : "On est déjà un peu confiné toute l'année, alors le coronavirus cela ne change pas grand chose", confie-t-elle.

Sur cette île, il n'y a pas de gendarmes, sauf en été, mais beaucoup d'autodiscipline de la part des résidents. Pas question, même pour les enfants jusqu'à présent, de se balader sur les plages malgré le généreux soleil.

Les plaisanciers n'ont pas encore le droit d'accoster

Depuis le déconfinement, les insulaires continuent de porter un masque pour se rendre dans l'unique supérette de l'île, tenue par la gérante surnommée "Flaf". Il y a du gel hydroalcoolique à l'entrée et tout le monde se lave les mains. Ici pas de cohue, on est loin de l'ambiance des supermarchés du continent. Les rayons sont bien remplis. Mais "Flaf" attend avec impatience le retour des touristes, il en va de la survie de cette petite entreprise.

À lire aussi
Le Furieux, garde côtes français lancé en 1883, coulé en 1920 Brest
L'épave du Furieux retrouvée en Rade de Brest, 100 ans après son naufrage

Le bateau qui assure la liaison au départ de Quiberon, "le Melvan", a réduit la voilure et n’embarque plus que 50 passagers, dont certains à destination de l’île voisine de Houat. Quant aux plaisanciers, ils n'ont pas encore le droit d'accoster.

Officiellement, il n'y a pas eu d'apéro clandestin à Hoëdic. Selon l'un des insulaires, le plus cruel c'est la fermeture de la "Trinquette", premier café à droite en arrivant du port, un lieu célèbre et incontournable de la vie locale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bretagne Morbihan Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants