1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vaccination obligatoire : pourquoi y a-t-il 300.000 non-vaccinés mais que 3.000 suspensions ?
1 min de lecture

Vaccination obligatoire : pourquoi y a-t-il 300.000 non-vaccinés mais que 3.000 suspensions ?

Les autorités ont annoncé près de 3.000 suspensions alors que 300.000 soignants ne sont pas vaccinés en France. Un chiffre sur-estimé notamment en raison de la lenteur de la remontée des certificats de vaccination.

Les soignants prennent en charge un patient infecté par le coronavirus à l'hôpital Tenon à Paris, le 26 janvier 2021.
Les soignants prennent en charge un patient infecté par le coronavirus à l'hôpital Tenon à Paris, le 26 janvier 2021.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Obligation vaccinale : 300.000 soignants non-vaccinés et 3.000 suspensions, pourquoi ce décalage ?
01:33
Obligation vaccinale : 300.000 soignants non-vaccinés et 3.000 suspensions, pourquoi ce décalage ?
01:33
Agathe Landais - édité par Florise Vaubien

Au lendemain de l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale chez les soignants, le ministre de la Santé a dressé ce jeudi 16 septembre sur RTL un premier bilan alors que 300.000 soignants n'auraient pas encore été vaccinés, d'après les dernières données du ministère. 

"Il y a eu mercredi près de 3.000 suspensions signifiées à du personnel des établissements de santé ou médicaux-sociaux qui n'étaient pas encore entrés dans un parcours de vaccination", a déclaré Olivier Véran. Il s'agit essentiellement "du personnel des services 'support'" : il y a donc "très peu de blouses blanches", a-t-il souligné. 

3.000 suspensions, 300.000 soignants non-vaccinés... Comment expliquer un tel décalage ? Rappelons que le communiqué du ministère qui relève 300.000 personnels soignants non-vaccinés date de dimanche dernier. Ce chiffre a donc certainement baissé depuis. D'ailleurs, les autorités de santé attendaient cet effet "dernier moment" juste avant l'obligation vaccinale. Enfin, selon les directions des établissements médicaux, la remontée des certificats de vaccination a pris du temps. Ce chiffre de 300.000 non-vaccinés est donc surestimé

À noter que les établissements étaient invités à laisser quelques jours de réflexion à leurs salariés en écumants leurs congés payés et leurs RTT à partir de ce jeudi. Mais s'ils ne se vaccinent toujours pas, ils seront suspendus à leur tour. Le nombre de suspensions risque donc encore de s'alourdir dans les semaines à venir.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/