2 min de lecture Fête

Toussaint 2020 : qu'est-ce que cette fête catholique ?

ÉCLAIRAGE - Ce dimanche 1er novembre, les catholiques célèbrent la fête de la Toussaint. Le lendemain, ils se souviendront des personnes défuntes.

Détail de "L'Appel des saints Pierre et André" du Caravage lors d'une exposition à Londres en 2007
Détail de "L'Appel des saints Pierre et André" du Caravage lors d'une exposition à Londres en 2007 Crédit : CHRIS YOUNG / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Ce sera pour les catholiques pratiquant leur dernière messe avant quelques semaines, avant que les lieux de culte, eux aussi, ne se confinent avec une interdiction des cultes publics jusqu'à nouvel ordre. Ce dimanche 1er novembre, les catholiques célèbrent la fête de la Toussaint

Dans la liturgie catholique, cette solennité, le plus haut degrés dans la hiérarchie des fêtes, est appelée "fête de tous les saints". En effet, elle célèbre l'ensemble des personnes mortes et entrées en Paradis, celles qui sont "entrées dans la joie du ciel". La couleur liturgique est le blanc, symbole de vie et de lumière, symbole de la résurrection de Jésus.

En effet, à côté des saints "canonisés" et des bienheureux "béatifiés", c'est-à-dire des personnes dont l'Église a reconnu la sainteté de la vie et qu'elle présente comme modèles aux croyants, les catholiques croient qu'il existe "une foule innombrable" de saints, qui ne se sont pas particulièrement distingués par les hommes, mais qui ont mené une vie parfaite aux yeux de Dieu. 

Ainsi, la fête de la Toussaint est une occasion de rappeler "l'appel universel à la sainteté". Pour l'Église catholique, le Paradis n'est pas réservé à une élite dont la vie serait parfaite, mais au contraire accessible à tous ceux "qui mettent leurs pas dans ceux du Christ", explique la Conférence des évêques de France

Le 2 novembre, une fête pour se souvenir des morts

À lire aussi
religions
Pourim : que fêtent les juifs le 26 février ?

Dans la liturgie catholique, le "Jour des morts", appelé "Commémoration des fidèles défunts", est célébré le lendemain de la Toussaint. La couleur liturgique est le violent, couleur de deuil et de pénitence. Si les fidèles profitent souvent de la Toussaint pour se rendre au cimetière et se recueillir sur les tombes, c'est que ce seul jour est férié. 

Au lendemain de la fête de la vie éternelle qu'est la Toussaint, ce jour rappelle que "la mort est une réalité qu’il est nécessaire et possible d’assumer puisqu’elle est un passage à la suite du Christ ressuscité", explique l'Église de France. Ce jour est aussi l'occasion de prier pour les fidèles du purgatoire, c'est-à-dire les morts qui sont encore dans ce passage entre la mort et le Paradis. 

Plus globalement, avec le dogme de la "communion des saints", les catholiques croient que les saints au ciel et les hommes sur la Terre ne font qu'un. Ainsi, les prières de l'Église triomphante (dans le ciel) et de l'Église militante (sur la Terre) ne font qu'une pour le salut des hommes, selon le catholicisme. Il est ainsi possible de prier un saint pour qu'il intercède (porte la prière) auprès de Dieu et de prier les uns pour les autres, y compris pour les défunts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fête Société Chrétiens
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants