1 min de lecture Bordeaux

Tempête Justine : plusieurs liaisons ferroviaires coupées dans les Landes

Les pluies ont saturé les nappes phréatiques, noyant les voies. Les pompiers mènent des opérations de pompage pour rétablir les liaisons.

Une route inondée à Labenne, dans les Landes (Illustration)
Une route inondée à Labenne, dans les Landes (Illustration) Crédit : MARTIN NODA / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

Routes inondées, axes TGV coupés, arbres déracinés... La tempête Justine provoque d'importants dégâts depuis vendredi 29 janvier dans le département des Landes comme dans 19 autres départements du Sud-Ouest, le Nord et le Nord-Est. La SNCF a d'ailleurs annoncé que l'axe TGV Bordeaux-Hendaye était provisoirement coupé à hauteur de la commune de Rion-des-Landes pour cause d'inondation.


Une dizaine de trains, TGV ou TER, ont été affectés depuis le début de la matinée, dimanche 31 janvier, soit retenus en gare ou supprimés avec mise en place de transports de substitution, soit reroutés comme un TGV Bordeaux-Tarbes via Toulouse, a indiqué la SNCF.

Les pompiers ont par ailleurs annoncé avoir effectué une quarantaine d'interventions depuis samedi soir, principalement à cause de caves inondées, ou de chutes d'arbre. Ce dimanche, ils ont aussi pompé de l'eau pour rétablir les liaisons ferroviaires ou routières. 

Annuler ou reporter ses voyages

Les fortes pluie ont saturé les nappes phréatiques provoquant des inondations. À la mi-journée, 24 routes étaient coupées pour cause d'inondation, et 28 autres étaient surveillées. À Capbreton, une grue de chantier est en partie tombée sur une habitation, sans faire de blessé. 

À lire aussi
États-Unis
DIAPORAMA - États-Unis : après une tempête, un bout de la fameuse "Highway 1" s'effondre

Pour remédier aux problèmes de transport qui ont affecté une dizaine de trains TGV ou TER ce dimanche, la SNCF a mis en place des moyens de substitution et a rerouté un TGV Bordeaux-Tarbes via Toulouse. La compagnie appelle également les voyageurs à annuler ou reporter leur voyage. 

Début janvier, d'importantes crues avaient déjà frappé le département des Landes, au passage de la tempête Bella. À Mont-de-Marsan, l'eau avait atteint un niveau record, digne des inondations de 1981.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bordeaux Crues TGV
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants