1 min de lecture Intempéries

Tempête Alex dans les Alpes-Maritimes : 5 corps identifiés rendus aux familles

Cinq dépouilles formellement identifiées ont été remises à leurs proches, a annoncé le parquet de Nice, après que la tempête Alex a tué cinq personnes et fait disparaître 13 autres.

Saint-Laurent-du-Var, une commune dévastée par la tempête Alex (Alpes-Maritimes), le 4 octobre 2020.
Saint-Laurent-du-Var, une commune dévastée par la tempête Alex (Alpes-Maritimes), le 4 octobre 2020. Crédit : Valery HACHE / AFP

Le 2 octobre, des crues dévastatrices avaient frappé les Alpes-Maritimes, causant la mort de cinq personnes et la disparition de 13 autres selon le dernier bilan, toujours provisoire. Ce mercredi 14 octobre, le procureur de la République de Nice Xavier Bonhomme a annoncé que cinq familles ont récupéré la dépouille d'un proche victime après leur identification formelle

L'eau a emporté "près de 400 tombes (...) ce qui complexifie considérablement la tâche des enquêteurs", a souligné le parquet. Un corps a été retrouvé à Monaco avant d'être rapidement remis à la France. "Dans le bilan, on peut certes additionner tout, mais tout en étant extrêmement prudents. Les recherches se poursuivent, le bilan n'est pas figé", a-t-il insisté. 

Lors des intempéries, deux cimetières communaux ont été détruits, celui de Saint-Martin-Vésubie totalement et celui de Saint-Dalmas-de-Tende partiellement. "D'après les informations que nous avons recueillies, c'est la première fois", a expliqué le procureur. 

Nous sommes en présence d'un événement totalement hors norme.

Le procureur de la République de Nice Xavier Bonhomme
Partager la citation

Or, "les médecins légistes nous disent qu'en général, au bout de quatre ou cinq jours dans l'eau, il est très difficile voire impossible de déterminer s'il s'agit d'un corps lié à la tempête ou (...) provenant d'un des deux cimetières", a-t-il détaillé. 

À lire aussi
Une maison ravagée par la crue de la Vésuvie dans les Alpes-Maritimes météo
Tempête Alex dans les Alpes-Maritimes : un 6e corps retrouvé en mer

"C'est empirique et à prendre avec précaution mais (...) nous avons peut-être 48 heures devant nous, et encore...", a complété le colonel Nicolas Thiburce, chef de division à l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) dont l'équipe travaille à l'identification des corps. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intempéries Faits divers Tempête
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants