2 min de lecture Police

Strasbourg : un policier porte plainte contre la police pour racisme

VU DANS LA PRESSE- Un policier a porté plainte contre la police. Il affirme avoir été victime de racisme, discrimination et harcèlement moral de la part de ses collègues.

La police a interpellé plusieurs personnes ayant consulté et téléchargé des contenus pédopornographiques depuis le début de la semaine.
La police a interpellé plusieurs personnes ayant consulté et téléchargé des contenus pédopornographiques depuis le début de la semaine. Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Aude Solente

Un policier, exerçant à Strasbourg, a porté plainte contre la police pour "racisme, discrimination et harcèlement moral".


Haykal Rezgui Raouaji est un policier motard de 37 ans. Avec 16 ans de carrière derrière lui, il a même été décoré par le ministre de l'Intérieur en 2016. Mais lorsqu'il est muté à Strasbourg, il y a deux ans, sa vie devient un enfer. Au micro de France Bleu Alsace, il explique avoir été discriminé et mis de côté dès son arrivée. "'Rezgui Raouaji, un nom bien français de chez nous.' C'était toujours des petites blagues, quand j'arrivais, ils parlaient alsacien, on vous fait sentir que vous n'êtes pas du groupe" raconte le policier.

Son quotidien au sein de la brigade strasbourgeoise est telle qu'il y fait une dépression. En neuf mois il perd presque 15 kilos. "J'étais au fond du trou, j'ai perdu pas loin de 15 kilos et personne ne m'a appelé, personne ne m'a soutenu..." se souvient Haykal Rezgui Raouaji. 

Il décide donc de porter plainte

Plutôt que de se taire, il choisit alors d'adresser un rapport, en octobre 2019, à la Direction Départementale de la Sécurité Publique. Résultat : le rapport est classé sans suite en mars 2020. Pour quelles raisons ? Parce qu'il n'y a "pas assez d'éléments pour prouver le racisme". Il cherche alors à être muté à Toulouse. C'est là qu'un responsable syndical lui explique, que s'il souhaite que sa demande soit acceptée, il doit oublier de mentionner le racisme et dire, simplement, qu'il n'est pas parvenu à s'intégrer

À lire aussi
La justice (illustration) faits divers
Hautes-Alpes : un adolescent avoue le meurtre de sa mère, une ex-policière du renseignement

C'est l'élément de trop et l'homme décide de porter plainte. Son avocate, maître Kaoutar Choukour, s'apprête à déposer le dossier. Et comme le rapporte France Info, d'après elle, les éléments contre ses collègues policiers strasbourgeois sont accablants

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Harcèlement Racisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants