2 min de lecture Manifestations

Strasbourg : plusieurs milliers de jeunes vêtus de noir pour dire non au racisme

Répondant à un appel lancé sur les réseaux sociaux, ils étaient 3.500 selon la préfecture réunis place Kléber pour rendre hommage à George Floyd, dire non au racisme et dénoncer les violences policières.

Des milliers de jeunes se sont réunis à Strasbourg pour dire non au racisme, en solidarité au mouvement des États-Unis.
Des milliers de jeunes se sont réunis à Strasbourg pour dire non au racisme, en solidarité au mouvement des États-Unis. Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Plusieurs milliers de jeunes vêtus de noir se sont rassemblés ce vendredi 5 juin au soir au coeur de Strasbourg pour rendre hommage à George Floyd, dire non au racisme et dénoncer les violences policières.

Répondant à un appel lancé sur les réseaux sociaux, ils étaient 3.500 selon la préfecture, de 4 à 5.000 selon les organisateurs, réunis place Kléber, le coeur battant de la capitale alsacienne, devançant de nombreux autres appels à manifester lancés à travers la France pour samedi.

Sur des cartons confectionnés à la hâte et brandis par des dizaines de manifestants, ces mots : "le vrai virus, c'est le racisme", "No justice, no peace" (pas de justice, pas de paix), "Stop racism" ou "Stop killing black people" (Cessez de tuer des Noirs). "Black lives matter" (Les vies noires comptent) proclamaient aussi de nombreuses pancartes, reprenant le cri de ralliement du mouvement contre les violences racistes déclenché aux États-Unis par la mort de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans qui a succombé lors de son arrestation, asphyxié par un policier à Minneapolis.

Le silence avant des salves d'applaudissements

Pour la plupart masqués, les jeunes de Strasbourg ont d'abord manifesté silencieusement avant que ne retentissent des salves d'applaudissements et que quelques-uns prennent la parole au mégaphone. Plusieurs centaines d'entre eux étaient encore rassemblés sous la pluie vers 20h45.

À lire aussi
Des manifestants à Paris, lors de l'acte 21 des "Gilets Jaunes". manifestations
"Gilets jaunes", Marche des fiertés... Cinq manifestations prévues aujourd'hui à Paris

"Y'en a marre, c'est un peu plus qu'un racisme qui pèse sur tout le monde, c'est une pression constante, des non-dits et une vie qui devient compliquée pour un certain nombre d'entre nous qui disent qu'il n'y a pas moyen de s'en sortir à cause de notre couleur de peau ou de notre religion", observait Kevin, un animateur-jeunes de 40 ans, originaire des Caraïbes et tout de noir vêtu.

Des appels à manifester samedi contre les "violences policières" ont également été lancés dans plusieurs villes de France, comme à Paris, Bordeaux, Nantes, Limoges, Poitiers, Marseille ou Lille, en dépit de l'interdiction des rassemblements de plus de dix personnes pour cause de crise sanitaire.

Plusieurs centaines de personnes à Clermont-Ferrand

Mardi, une manifestation interdite par le préfet de police de Paris avait rassemblé au moins 20.000 personnes dans la capitale à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré, un jeune homme noir mort en 2016 après une interpellation par des gendarmes. "Justice pour Adama", avait également écrit un manifestant strasbourgeois sur sa pancarte.

À Clermont-Ferrand, plusieurs centaines de personnes se sont également réunies vendredi peu après 18h00 sur une place du centre-ville à l'appel cette fois du collectif "justice et vérité pour Wissam El Yamni", décédé dans cette ville en 2012 après son arrestation par la police dans des conditions controversées.

Saisi par Christophe Castaner, le parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête pour "injure publique à caractère raciste" et "provocation publique à la haine raciale". Elle porte sur des messages racistes publiés sur Facebook et attribués aux forces de l'ordre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Racisme Strasbourg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants