2 min de lecture États-Unis

Coronavirus aux États-Unis : les rassemblements après la mort de George Floyd inquiètent

Les nombreux rassemblements et manifestations en soutien à George Floyd font craindre une accélération de la circulation du virus.

Micro générique Switch 245x300 Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Coronavirus : les rassemblements après la mort de George Floyd inquiètent Crédit Image : Samuel Corum / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Léa Stassinet

C’était frappant il y a quelques heures lors de l’hommage à George Floyd dans une église du Minnesota. Je pense que comme moi, beaucoup d’Américains ont été surpris devant leur télé de voir que cette église était pleine, pas de distance respectée sur les bancs.

Ca n’est pas une question anecdotique, ici la réouverture des églises est un sujet politique très sensible. Le gouverneur du Minnesota où se trouve Minneapolis a autorisé la réouverture des églises, à condition que seulement un quart des places soient occupées.
Plus largement, dans tous les rassemblements et manifestations pour George Floyd que j’ai couverts pour RTL depuis une semaine, à Minneapolis, Washington, New York, j’ai eu beau essayer de garder mes distances et mon micro au bout d’une perche, c’était très difficile de respecter les distances de sécurité. 

La plupart des gens ont des masques, mais ces regroupements inquiètent les autorités sanitaires, qui conseillent d’ailleurs à ceux qui ont participé à des marches d’aller se faire tester. 

Crainte d'une hausse de cas de coronavirus

Les États-Unis ne sont pas du tout dans le cas de la France où le virus circule beaucoup moins. Certes ici à New York le nombre de nouveaux cas s’est beaucoup réduit, pour la première fois depuis trois mois il n’y a pas eu de mort aujourd'hui dans la ville de New York, mais il y a quand même 40.000 morts rien que pour la grande agglomération de New York qui déborde sur le New Jersey. La France est encore sous les 30.000 morts.

À lire aussi
Vaccin contre la Covid-19 (illustration) vaccin
Coronavirus : la course au vaccin s'accélère au niveau mondial

Néanmoins ici le virus circule encore beaucoup dans des États qui avaient été relativement épargnés, ou moins touchés. Et donc les États-Unis comptent encore 1.000 morts par jours. 1.000 morts, c’est plus que le nombre total des morts au Japon depuis janvier. 

Des accélérateurs de dispersion

On approche ici des 110.000 morts, et les épidémiologistes craignent de constater une résurgence du nombre de cas dans les grandes villes de manifestations. "Combien de ces manifestants sont rentrés à la maison, ont embrassé leur mère, ou serré la main de leur père... ?", demandait l’autre jour le gouverneur de New York. Parfois à des dizaines ou centaines de kilomètres. Ce sont des accélérateurs de dispersion.

Et les médecins craignent même que ces manifestations soient particulièrement risquées parce que quand la police a dispersé des cortèges avec des gaz lacrymogènes, et bien de nombreux manifestants ont toussé, se sont frottés les yeux, ont enlevé leurs masques pour respirer.


Les manifestants à qui j'en ai parlé m’ont dit qu’ils avaient plus peur de mourir sous les balles ou les coups d’un policier que du coronavirus. La communauté noire a été particulièrement frappée le virus, notamment parce que les noirs sont en moyenne en moins bonne santé car moins bien couverts. Victimes en fait des inégalités sociales ici. Et d’ailleurs, on a appris que George Floyd avait été contaminé par le coronavirus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Coronavirus Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants