1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. SNCF : selon Mac Lesggy, le nouveau produit pour désherber les voies est pire que le glyphosate
2 min de lecture

SNCF : selon Mac Lesggy, le nouveau produit pour désherber les voies est pire que le glyphosate

La SNCF a annoncé récemment sa volonté de changer de produit pour désherber ses voies.

Le quai de la gare SNCF de Clermont-Ferrand (illustration)
Le quai de la gare SNCF de Clermont-Ferrand (illustration)
Crédit : BERNARD JAUBERT / ONLY FRANCE / Only France via AFP
SNCF : selon Mac Lesggy, le nouveau produit pour désherber les voies est pire que le glyphosate
03:41
SNCF : selon Mac Lesggy, le nouveau produit pour désherber les voies est pire que le glyphosate
03:41
Mac Lesggy - édité par Thibault Nadal

C'est un enjeu important, car les rails de la SNCF ne reposent pas sur un socle imperméable, mais sur du ballast, un lit de cailloux soigneusement calibré posé sur le sol. 

Si les voies ne sont pas désherbées régulièrement, les herbes y poussent, ce qui gêne à la longue le passage des trains et modifient l'écartement des voies posées sur le ballast et il faut aussi désherber les talus à proximité de la voie pour que les agents puissent y circuler facilement. 

Pour toutes ces raisons, la SNCF depuis plus de 30 ans passait une fois par an, au printemps, un train désherbeur contenant du glyphosate, un produit bien connu et tant décrié. Elle en utilisait chaque année un peu moins de 40 tonnes pour ces 60.000 kilomètres de réseaux, soit 600 grammes au kilomètre, car le glyphosate est un produit extrêmement efficace. 

Il faudra désormais désherber deux fois par an

Le glyphosate comme tous les désherbants tue les plantes, mais il est toxique pour les organismes aquatiques, c'est ce qu'on appelle son profil écotoxicologique. La SNCF a décidé de le remplacer par un autre moyen. Après avoir envisagé le désherbage à l'eau bouillante et d'autres moyens plus exotiques, la SNCF a annoncé avoir trouvé la recette miracle : un cocktail d'acides pélargoniques et d'une molécule de la famille des sulfonylurées, le flazasulfuron. 

À lire aussi

Tout d'abord, c'est moins efficace. Il faudra désherber le réseau deux fois par an désormais. Il faudra aussi utiliser plus de produit à chaque fois, ce qui va multiplier par quatre le désherbage des voies. 

Le problème est que ce produit n'est pas moins toxique que le glyphosate. Tout d'abord, l'acide pélargonique, avec son profil écotoxicologique est pire que le glyphosate sur les organismes aquatique et rappelez-vous que l'on va l'appliquer à des doses supérieures. Donc il faut prévoir des dommages collatéraux sur l'environnement plus importants. Prenons ensuite le deuxième produit de ce cocktail : le flazasulfuron. Il est, lui aussi, classé très toxique pour les organismes aquatiques, mais le pire, c'est qu'il provoque, quand il est étendu, l'apparition de résistances chez les plantes. C'est à un tel point qu'en agriculture, il est recommandé de ne l'appliquer que tous les trois ans, alors que la SNCF envisage de l'appliquer sur les voies tous les six mois. On peut craindre en quelques années l'apparition de beaucoup de plantes résistantes sur les voies. Ce nouveau cocktail sera alors inopérant. 

Le glyphosate : "un bouc émissaire" pour les militants

Le glyphosate est au désherbant ce que le paracétamol est au médicament. C'est un produit générique, efficace, peu cher, avec un bon profil écotoxicologique et des risques limités, voire nulles pour les utilisateurs qui respectent les conditions d'utilisation. 

C'est peut-être pour toutes ces raisons que des associations ou des militants l'ont érigé en véritable bouc-émissaire de leur lutte contre les pesticides. Pour eux, le glyphosate est le mal absolu. Une position qui conduit la SNCF à adopter une solution moins efficace, plus cher et pire pour l'environnement. 

Moralité : la protection de la biodiversité ne devrait jamais se baser sur des effets d'annonce, mais sur un travail d'évaluation des bénéfices et des risques sur les différentes techniques de l'environnement et ça, c'est un travail pour la sciences. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/