1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Alimentation : Mac Lesggy explique qu'il ne faut pas toujours se fier à la date limite de consommation
2 min de lecture

Alimentation : Mac Lesggy explique qu'il ne faut pas toujours se fier à la date limite de consommation

Des produits partent à la poubelle au motif, que la date est passée, alors qu'il n'y a pas de risque sanitaire. Le point avec Mac Lesggy.

Le rayon d'un supermarché à Lyon, le 28 octobre 2016 (illustration)
Le rayon d'un supermarché à Lyon, le 28 octobre 2016 (illustration)
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Alimentation : Mac Lesggy explique qu'il ne faut pas toujours se fier à la date limite de consommation
00:03:44
Mac Lesggy - édité par William Vuillez

Ce dimanche matin, RTL se penche sur ces aliments qu'on jette beaucoup parce qu'ils sont périmés. Des produits partent à la poubelle au motif, que c'est écrit dessus, la date est passée, c'est dangereux de les manger. Or, c'est totalement faux. 20% du gaspillage alimentaire se fait chez nous, à la maison. Connaissez vous la différence entre DLC et DDM ? 

DLC, pour date limite de consommation. Elle concerne des produits très périssables comme la viande fraîche, la charcuterie ou les plats cuisinés. Sur l'emballage, elle se traduit par la mention "à consommer jusqu'au". DDM, date de durabilité minimale. Sur les emballages, elle est traduite par la mention "à consommer de préférence avant" et ça change tout. On commence par les produits à DLC. Ces produits commencent à présenter un risque sanitaire à partir de la date. Mais concrètement, le risque, c'est quoi ? 

C'est une prolifération de bactéries pathogènes, comme des salmonelles ou des staphylocoques. Or, de quoi ont besoin ces bactéries ? D'un minimum de chaleur et d'humidité. Autant vous dire que si vous avez conservé votre produit au réfrigérateur dans son emballage intact, cette prolifération ne va pas commencer le jour même de la DLC. Un peu de bon sens. Dans l'immense majorité des cas, le produit reste consommable quelques jours après la date limite. Fiez vous à vos sens, quand vous ouvrez la barquette ou les paquets, regardez le et les bactéries quand ça se multiplie, croyez moi, on les sent tout de suite. 

Avec la DDM, c'est encore plus simple

Pour le "à consommer de préférence avant", c'est encore plus simple. Cela veut dire qu'au delà de la date, le fabricant ne garantit plus que la qualité du produit, que son aspect et que son goût soit parfait comme au premier jour. On ne parle même pas de sa qualité sanitaire. Alors, selon la catégorie, ces produits vont rester consommables des jours, des mois et même des années après la date. 

À écouter aussi

Prenez des pâtes, par exemple. Rappelez vous, un des facteurs nécessaires aux bactéries pour se développer, c'est l'humidité. Il y en a moins de 12% dans les pattes sèches. Cette eau est prisonnière au milieu de l'amidon des pâtes. Aucune chance que les bactéries s'en servent pour se développer. Donc, arrêtez de jeter les produits à DDM dépassé, sans, encore une fois, les regarder, les sentir. S'ils vous paraissent bons, il y a de très grandes chances qu'ils le soient.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/