1 min de lecture Transports

SNCF : Ouigo débarque dans le centre de Lyon

VU DANS LA PRESSE - Ouigo se tient prêt face à l'arrivée de la concurrence avec 3 trajets allers-retours Paris-centre-ville de Lyon à partir de juin.

Un train low-cost Ouigo de la SNCF, à la Gare de Lyon (Paris) le 19 février 2013
Un train low-cost Ouigo de la SNCF, à la Gare de Lyon (Paris) le 19 février 2013 Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris Journaliste

Dès le mois de juin, les TGV low-cost de la SNCF, les Ouigo, vont relier les centres-villes de Paris et de Lyon. Trois allers-retours quotidiens seront mis en place entre Paris gare de Lyon, et les gares de Lyon Part-Dieu et Lyon-Perrache.

"Il y aura un train Ouigo dans chaque sens, le matin, le midi et le soir. De Paris, ils partent à 6h26, 12h30 et 18h35. Et depuis Lyon à 9h17, 15h35 et 21h21" a annoncé le directeur de la compagnie low-cost Stéphane Rapebach, lundi 17 février, au Parisien.

Jusque-là, les trains Ouigo se rendant à Lyon s'arrêtaient au niveau de l'aéroport Saint-Exupéry, à 30 kilomètres du centre-ville. Les premiers tickets seront à vendre à partir du mardi 10 mars. Les prix pouvant aller de 16 à 115 euros. Cette extension du Ouigo jusque dans le centre de Lyon "permet d'occuper le terrain avant l'arrivée probable de la concurrence." Et, peut-être que Ouigo finira aussi par aller à l'étranger, mais "pour l'instant, je suis focalisé sur la France et sur la concurrence qui arrive."

Le directeur se targue aussi d'un très bon bilan : "En 2019, nous avons transporté 17 millions de voyageurs vers 41 destinations contre 11 millions un an avant. C'est un saut de croissance exceptionnel."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Trains Low-cost
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants