3 min de lecture Sidaction

Sidaction : 3 idées reçues sur le Sida

La campagne Sidaction 2019 démarre ce vendredi 5 avril jusqu'à dimanche 7 avril. Selon un sondage, 23% des 15-24 ans s'estiment mal informés sur le VIH. Voici 3 idées reçues sur le virus.

Les croyances erronées sur le Sida progressent chez les jeunes
Les croyances erronées sur le Sida progressent chez les jeunes
cassandre
Cassandre Jeannin et Philippe Peyre

La 25ème campagne Sidaction est lancée ce vendredi 5 avril jusqu'au dimanche 7 avril. L'occasion de revenir sur les clichés qui persistent sur la maladie du Sida. Selon un sondage Ifop-Bilendi, 23% des 15-24 ans s'estiment mal informés sur le virus, soit deux fois plus qu'en 2009. Or, d'après Santé publique France, en 2017, les moins de 25 ans représentaient 12% des personnes ayant découvert leur séropositivité. 

152.000 Français vivent avec le Sida. Parmi eux, on estime que 25.000 personnes ignorent qu'elles sont séropositives. Pourtant, les moyens de découvrir la maladie sont simples, nombreux, accessibles et peu onéreux voire gratuit. Certains acteurs qui luttent contre la pandémie estiment que si toutes les personnes atteintes le savaient, on serait capable de stopper la transmission et ainsi, mettre court à l'épidémie.

Ce qu'on appelle le Sida c'est la phase terminale de l'infection par le VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine). Lorsqu'on est infecté par le VIH, les cellules qui assurent les défenses de l'organisme contre les microbes se détruisent progressivement. Plus le temps passe, moins le corps est capable de lutter contre les maladies dites "opportunistes" c'est à dire celles qui profitent de la baisse des défenses immunitaires pour proliférer. C'est quand on manifeste plusieurs maladies de ce type qu'on est atteint du Sida (Syndrome de l'Immuno Déficience Acquise).

À lire aussi
Le ruban rouge, symbole de la lutte contre le sida sida
Sidaction : 4,5 millions d'euros de promesses de dons pour 2019

Il convient de se protéger, de se faire dépister après chaque rapport sexuel à risque et de lutter contre les idées reçues qui ont la peau dure. Attention aux clichés suivants ! 

1. Les contraceptifs protègent du Sida

Pilule, stérilet, implant... Les différents moyens de contraception féminins sont efficaces pour éviter de tomber enceinte lors de rapports non protégés. Pour autant, ils ne constituent en rien une protection contre des maladies sexuellement transmissibles (MST) telles que le VIH. 
14% des moins de 25 ans estiment que la pilule contraceptive d’urgence peut empêcher la transmission du VIH. Les contraceptifs d'urgence ou non ne représentent en rien un moyen de protection contre la maladie.

2. Le Sida peut se contracter en dehors d'un rapport sexuel

Encore beaucoup de personnes ignorent que le Sida ne peut se contracter que par un contact avec du sang contaminé. Selon le sondage des labos Terpan, 19% des sondés pensent que le VIH peut être transmis par les moustiques, 4,5% par les baisers et 3,5% en s'asseyant sur des toilettes publiques. C'est faux ! 

Le VIH peut se transmettre de trois façons différentes : lors de rapports sexuels non protégés, d'un contact avec du sang contaminé ou lorsqu'une mère porteuse du virus attend un enfant.

Se faire dépister n'est pas obligatoire

Presque 7 Français sur 10 indiquent qu'ils estiment ne pas avoir pris de risques. Pire, dans l'esprit de beaucoup de gens, le dépistage est réservé aux homosexuels. Si cette population, notamment les hommes, est certes davantage exposée au virus du Sida, ce n'est pas pour autant que le reste de la population en est exempté, bien au contraire

Si le Sida concerne tout le monde, idem pour le dépistage. Cela vaut d'autant plus pour les personnes qui multiplient les rencontres occasionnelles et à qui il est recommandé de faire un test tous les trois mois. Plus les gens se font dépister et plus on parviendra à éradiquer cette maladie. De même, plus tôt un individu infecté se fait dépisté et plus la prise en charge sera efficace et augmentera ainsi son espérance de vie. 


Le test de dépistage n'est autre qu'une prise de sang qui ne nécessite pas d'être à jeun. Planning familial, centre de dépistage, maison médicale, laboratoires d'analyses médicales, hôpital, médecin généraliste : les lieux pour se faire dépister ne manquent pas. De plus, ce test est totalement remboursé s'il est prescrit par votre médecin. Il est également possible de vous tester vous-même sans passer par ces structures médicales. Un auto-test est disponible en pharmacie mais veillez simplement à qu'il comporte la mention CE sur l'emballage. 

Pour toute question relative au virus du Sida, vous pouvez directement appeler le 0.800.840.800 (numéro gratuit de Sida Info Service), la personne que vous aurez au téléphone se chargera de répondre à vos interrogations. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sidaction Sida VIH
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797371118
Sidaction : 3 idées reçues sur le Sida
Sidaction : 3 idées reçues sur le Sida
La campagne Sidaction 2019 démarre ce vendredi 5 avril jusqu'à dimanche 7 avril. Selon un sondage, 23% des 15-24 ans s'estiment mal informés sur le VIH. Voici 3 idées reçues sur le virus.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/sidaction-3-idees-recues-sur-le-sida-7797371118
2019-04-05 17:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bS1UhEL54GibAs9pbeh52Q/330v220-2/online/image/2018/0321/7792724371_les-croyances-erronees-sur-le-sida-progressent-chez-les-jeunes.jpg