1 min de lecture États-Unis

Donald Trump veut mettre fin à l'épidémie de Sida aux États-Unis en dix ans

Le président américain a annoncé mardi 5 février vouloir réduire le nombre de contaminations par le VIH de 90% en dix ans.

Donald Trump lors de son discours de l'union mardi 5 février 2019
Donald Trump lors de son discours de l'union mardi 5 février 2019 Crédit : Doug Mills / POOL / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Donald Trump veut éradiquer l'épidémie du sida aux États-Unis avant 2030. C'est en tout cas la volonté affichée par le président américain lors de son discours annuel sur l'état de l'Union, prononcé au Congrès mardi 5 février.

"Mon budget demandera aux démocrates et aux républicains de dégager les moyens nécessaires pour éliminer l'épidémie de VIH aux États-Unis d'ici 10 ans. Ensemble, nous vaincrons le sida en Amérique et au-delà", a-t-il déclaré. 

Le secrétaire à la Santé, Alex Azar, a ensuite fourni plus de détails sur l'annonce présidentielle. L'objectif est de réduire le nombre de contaminations par le VIH (à l'origine du sida) aux États-Unis, aujourd'hui de 38.000 par an, de 75% en cinq ans, et 90% en dix ans.

"Une tâche titanesque"

Une annonce bien accueillie par les associations et les experts et qui n'est pas sans rappeler la proposition, lancée au même endroit en 2003 par George W. Bush, du programme Pepfar contre le sida dans le monde, considéré comme l'un des plus grand succès de la lutte contre l'épidémie. 

À lire aussi
Harvey Weinstein le 24 février 2020 à New York États-Unis
Harvey Weinstein reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol

"Contrôler le VIH en une décennie est une tâche titanesque, mais nous applaudissons la volonté affichée", a dit à l'AFP Michael Weinstein, président de la grande organisation anti-sida AIDS Healthcare Foundation, qui gère 64 centres médicaux aux Etats-Unis et des centaines dans le monde.

"Cette initiative, si elle est mise en place et financée, pourrait s'inscrire dans l'histoire comme l'une des plus grandes réussites de sa présidence", a réagi de son côté le directeur de l'AIDS Institute, Michael Ruppal.

Doper la prévention

Et cette ambition n'est pas jugée inatteignable par ces mêmes associations L'automne dernier, une coalition d'organisations anti-sida avait affiché l'objectif "ambitieux" d'une fin de l'épidémie d'ici 2025. 

La voie à suivre est connue depuis longtemps, disent ces organisations. Il faut doper la prévention dans les communautés concernées: homosexuels, minorités ethniques et, dans une moindre mesure, consommateurs de drogues (6% des contaminations).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis International Sida
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants