1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Sécheresse : les éleveurs réclament une compensation financière à l'État
1 min de lecture

Sécheresse : les éleveurs réclament une compensation financière à l'État

Les événements climatiques récents ont fait perdre beaucoup d'argent aux agriculteurs, qui estiment qu'il faudra plusieurs milliards d'euros pour compenser les dépenses supplémentaires liées à l'alimentation animale.

La sécheresse des sols (illustration)
La sécheresse des sols (illustration)
Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Alexandre Bozio & AFP

Face aux différents épisodes de canicule et de sécheresse des derniers mois, de nombreux éleveurs de ruminants (vaches, chèvres, moutons) ont demandé à l’État de leur venir en aide dans un communiqué commun signé par plusieurs fédérations agricoles. Pour compenser leurs importantes pertes, ils ont estimé avoir besoin de "2 à 4 milliards d'euros". 

Les températures très élevées ont ainsi grandement diminué le rendement du maïs, alors même que c’est lui qui constitue la base de l’alimentation de ces animaux d’élevage. Les agriculteurs ont donc dû, pour nourrir leurs bêtes, commencer à piocher dans les stocks hivernaux

Les représentants des différentes filières ont ainsi réclamé "un soutien de l’État", appellent le gouvernement à revoir les seuils d'accès et d'indemnisation du régime des calamités agricoles, tout en soulignant l’urgence absolue dans laquelle se trouve leur profession : "Notre pays a déjà perdu 24% de ses éleveurs de bovins, d'ovins et de caprins, depuis dix ans". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu