4 min de lecture Emploi

Saône-et-Loire : un couple de retraités contraint de reprendre le travail

Charlet et Yvette, un couple de retraités vivant à Chalon-sur-Saône, ont été contraints de reprendre le travail depuis plus d'un an pour sauver la pâtisserie familiale. Toujours aucun repreneur sérieux ne s'est manifesté.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Saône-et-Loire : un couple de retraités contraint de reprendre leur pâtisserie Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot et La rédaction numérique de RTL

Il y a 8 ans, après 50 ans de dur labeur, 50 ans sans Noël en famille, ce couple vend sa boutique de Chalon-sur-Saône à un chocolatier pâtissier. 16 mois plus tard, c'est la liquidation judiciaire. Leur fils reprend alors l'affaire, ils réinvestissent dans du matériel, embauchent. Mais là encore, la mayonnaise ne prend pas.

En novembre 2016, Charlet et Yvette décident donc de reprendre le travail et rouvrent la boutique.
Mais dans le laboratoire, Charlet travaille maintenant seul. Il ne fait que des pâtisseries, des chocolats et des petits fours sucrés. Fini les plats salés, les chaussons aux pommes, les commandes des entreprises ou des traiteurs.

"C'est très fatigant, très physique, explique-t-il. On fait ça par conscience professionnelle." Le couple espère en effet un repreneur sérieux. 16 mois qu'ils attendent. "On a eu trois ou quatre offres. Une personne était sérieuse, mais elle va finalement partir à l'étranger", regrette Yvette. 

Cette histoire, elle est à lire ce lundi 15 janvier dans Le journal de Saône-et-Loire, qui consacre une double page à ces retraités qui reprennent le chemin du travail. Alors comme Yvette et Charlet, certains le font faute de repreneur, d'autres par obligation. C'est le cas de Claire, 62 ans : sa retraite agricole de 500 euros ne lui permet pas de vivre correctement.

Et puis, il y a les hyper actifs comme Leo, 71 ans. "Après trois ans de retraite je m'ennuyais, je n'avais plus de lien social", explique cet ancien professeur de sport. Il a convaincu la banque de lui prêter de quoi racheter un café. Depuis, il a triplé le chiffre d'affaires et a investi dans deux autres établissements. "La retraite c'est, comme dit Michel Drucker, 'le début de la mort'", lance-t-il. 

Catherine Deneuve s'explique

À lire aussi
Une clémentine et ses épluchures (illustration). droit du travail
Mis à pied pour avoir mangé une clémentine au travail, il perd aux Prud'hommes

Libération publie la réponse de Catherine Deneuve après la polémique autour de cette tribune sur la liberté d'importuner qu'elle a signée la semaine dernière. L'actrice s'explique et écrit regretter si elle a pu blesser certaines femmes victimes de violences sexuelles. "Mais rien dans le texte, ajoute-t-elle, ne prétend que le harcèlement a du bon, sans quoi je ne l'aurais pas signé."

Et d'ajouter : "Je n'excuse rien, mais je n'aime pas cette époque où chacun se sent le droit de juger, d'arbitrer, de condamner. Une époque où de simples réseaux sociaux engendrent punition, démission, et parfois et souvent lynchage médiatique. Je n'aime pas ces effets de meutes", dénonce l'actrice.

Pas sûr pour autant que le dossier soit clos. Une polémique pourrait même bien en chasser une autre. La cigarette que tient l'actrice en une du quotidien risque en effet d'en faire bondir plus d'un.

Le jour le plus déprimant de l'année

Vous vous êtes peut-être réveillé de mauvaise humeur ce lundi 15 janvier, le moral dans les chaussettes. Et bien, rassurez-vous, rien de plus normal. Nous sommes le "blue monday". Selon une étude publiée en 2005, ce 3e lundi de janvier est traditionnellement considéré comme le jour le plus déprimant de l'année.

C'est aussi le jour où l'on enregistre un pic des absences au bureau comme nous le rappelle ce lundi 15 janvier le quotidien La Provence. Alors info ou intox ? Ce jour est-il vraiment le pire de l'année ? Les spécialistes le reconnaissent : même s'ils doutent du jour, le mois de janvier est clairement propice à la déprime.

Les fêtes sont passées, il fait froid, gris... Bref, difficile de garder le sourire, surtout si l'on est un peu fragile. En revanche, d'un point de vue purement scientifique, ce "blue monday" ne tient sur rien. Pire encore comme le rappelle Le Figaro, il s'agit là d'une invention, un gros coup marketing pour une compagnie aérienne.

Le professeur a l'origine de l'étude l'a d'ailleurs avoué à plusieurs reprises. Pas de quoi le faire taire. Il  a quelques jours, il confiait au journal britannique The Sun avoir découvert le jour le plus heureux de l'année. Ce serait le 3e vendredi du mois de juin, soit le 15 juin cette année. 

Frédéric Beigbeder et l'immortalité

En attendant et pour vous remonter le moral, je vous encourage à suivre autant que possible les conseils de Frédéric Beigbeder, à lire dans Tecknikart. Le magazine, sorti il y a quelques semaines, mais toujours en kiosque, consacre un grand dossier à l'immortalité.

Un thème que Beigbeider aborde dans son dernier roman, Une vie sans fin. "Vivre vieux, très vieux oui. J'aimerai dire un jour que la vie commence à 99 ans, mais devenir immortel, non", dit-il. "Une vie sans fin serait une vie sans but", écrit-il dans son livre. 

Et d'ajouter dans Tecknikart : "Si tu supprimes la mort, tu supprimes le sens de notre existence. Ça ne signifie pas que le but de la vie soit de crever, non, mais il faut l'accepter. On doit accepter cette fin qui donne un prix à tout, qui valorise chaque seconde. On devrait vivre chaque journée comme si c'était la dernière. Ne faites pas un seul repas mauvais. Jamais. Pas une seule soirée chiante avec des cons. C'est interdit. En tout cas après 50 ans." Je serai curieuse de savoir ce qu'en disent nos vrais faux retraités de Chalon-Sur-Saône. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Société Saône-et-Loire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants