1 min de lecture Retraites

Les infos de 6h30 - Retraites : Macron veut "lever les malentendus" sur sa réforme

Lors d'un "grand débat" à Rodez jeudi, le chef de l'Etat a longuement plaidé pour "lever les malentendus" sur sa réforme des retraites.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h30 - Retraites : Macron veut "lever les malentendus" sur sa réforme Crédit Image : ERIC CABANIS / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

La réforme des retraites doit déboucher sur "un système qui construit l'avenir". C'est ce qu'a affirmé Emmanuel Macron jeudi à Rodez, dans l'Aveyron. Le débat sur cette réforme, qui "commence aujourd'hui et qui va se poursuivre dans les prochains mois", "doit permettre de lever des incompréhensions quand il y en a, de clarifier des points dans la gouvernance, de donner des garanties dans le système", a-t-il indiqué au début du débat avec 600 personnes dans la salle des fêtes de Rodez.

"Ce qui est clair, c'est que je veux qu'on aille vers un système qui construit l'avenir, c'est-à-dire positif", et "qu'on va rester au système avec 42 régimes et faire une réforme financière juste pour les deux prochains mois". "C'est l'engagement que j'ai pris devant les Français", a-t-il ajouté, en assurant que la réforme de fusion en un système unique par points des 42 régimes existants à l'horizon 2025 visait à créer un système "plus lisible, plus transparent".

Il a répété plusieurs fois que l'âge légal de départ à la retraite restait à 62 ans, tout en évoquant la nécessité de "définir" un "âge pivot" durant l'actuelle concertation. C'est à partir de cet âge seulement qu'on pourra bénéficier d'une retraite pleine, sans décote. Mais, a-t-il précisé, certaines décisions seront liées à la situation financière du système. 

À écouter également dans ce journal

Faits divers - En quelques minutes, un employé du service informatique de la préfecture de Paris a attaqué des policiers au couteau jeudi 3 octobre, tuant quatre d'entre eux avant d'être abattu. 

Rouen - Il y a tout juste une semaine,l'incendie de l'usine Lubrizol se déclarait dans la nuit du 25 septembre. Depuis, les habitants vivent dans l'angoisse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Retraites Emmanuel Macron Grand débat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants