1 min de lecture Politique

Réformes des retraites : le Conseil d'État rend un avis sévère

Les syndicats et responsables politiques opposés à la réforme des retraites ont salué, ce samedi 25 janvier, l'avis du conseil d'État sur la réforme jugé d'une "extraordinaire sévérité".

Le Conseil d'État (illustration)
Le Conseil d'État (illustration) Crédit : AFP
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

Saisie le 3 janvier, le Conseil d'État a critiqué le choix de recourir à 29 ordonnances pour la réforme des retraites, ce qui "fait perdre la visibilité d'ensemble" et a pointé des projections financières "lacunaires". Le jour même de l'adoption du projet en Conseil des ministres, le Conseil d'État a souligné que l'engagement de revalorisation des enseignants et des chercheurs était condamné à disparaître du texte.

En outre, il a déploré n'avoir disposé que de trois semaines pour rendre son avis sur les deux projets de loi (organique et ordinaire), qui ont en outre été modifiés à six reprises durant cette période. Les syndicats et responsables politiques opposés à la réforme des retraites ont salué samedi l'avis du Conseil d'État.

Un projet de réforme "ni fait ni à faire"

Olivier Faure, premier secrétaire du PS, "reste sidéré par le niveau d'amateurisme et d'improvisation du gouvernement pour une réforme aussi cruciale". Pour Julien Aubert, député LR, "en terme polis, cela veut dire que ce projet de réforme n'est ni fait ni à faire". "Quand on saisit le Conseil d'État avec désinvolture et que l'Assemblée nationale est traitée comme quantité négligeable, ça donne un texte incohérent et mal ficelé".

"J'entends qu'on puisse se poser des questions", avait dit la veille sur BFMTV Laurent Pietraszewski, secrétaire d'État en charge des retraites. "Le cadrage budgétaire est clair. Nous ne faisons pas ça pour faire des économies, nous le faisons pour être plus redistributifs, plus solidaires", avait-il ajouté.

À lire aussi
Nicolas Sarkozy et Patrick Devedjian, le 12 mars 2016 politique
Mort de Patrick Devedjian : Nicolas Sarkozy dit "sa tristesse infinie"

Du côté de l'opposition, les appels à retirer le texte se sont multipliés sur les réseaux sociaux depuis vendredi soir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Conseil d'État Réforme des retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants