1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Météo et canicule : le rationnement en eau potable "peut être une réalité", alerte de Rugy
2 min de lecture

Météo et canicule : le rationnement en eau potable "peut être une réalité", alerte de Rugy

INVITÉS RTL - Les fortes chaleurs exceptionnelles de cette mi-juin sont un symptôme du réchauffement climatique. François Gemmene, climatologue et membre du GIEC et François de Rugy, ancien ministre de l'Écologie, dressent un constat inquiétant.

La distribution de l'eau potable fait partie des services publics locaux (illustration).
La distribution de l'eau potable fait partie des services publics locaux (illustration).
Crédit : JAUBERT/SIPA
François Gemmene et François de Rugy étaient les invités de RTL
00:07:57
François Gemmene et François de Rugy étaient les invités de RTL
00:07:57
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Philippine Rouvière Flamand

La météo est au cœur de l'actualité et les Français se préparent à avoir très chaud jusqu'en fin de semaine : 23 départements sont en alerte canicule orange avec des températures inédites à cette période de l'année, qui se rapprocheront des 40°C dans certaines villes ce week-end.  

"Je crois qu'on a pris la mesure de ce qu'est le défi du climat, en revanche je crois qu'on n'a pas pris la mesure de ce qu'est l'adaptation au réchauffement climatique", affirme François De Rugy sur RTL. L'ancien ministre de l’Écologie explique que cette adaptation va devoir demander des efforts aux Français ainsi qu'aux pouvoirs publics. François Gemmene, climatologue et membre du GIEC, partage le même avis. Pour lui, la France n'a "pas du tout pris la mesure de l'importance des efforts qu'il nous faudra fournir si l'on veut respecter les objectifs de l'accord de Paris."

L'enjeu des ressources en eau potable

L'un des efforts cités par François de Rugy concerne les ressources en eau potable. En effet, l'arrivée des fortes chaleurs aussi tôt dans l'année pourrait provoquer des sécheresses inédites en France métropolitaine. "À certains moments de l'été, être obligé de rationner l'accès à l'eau potable, c'est quelque chose à laquelle on n'est pas du tout préparés" explique l'ancien ministre de l'Écologie sur RTL, prenant l'exemple de la situation des Français d'outre-mer, qui sont souvent concernés par ces restrictions. 

François de Rugy évoque plus particulièrement certaines régions : "Dans le grand sud-ouest, l'Aquitaine, l'ex-région Midi-Pyrénées, ça peut être une réalité". Selon lui, il faut se préparer à prendre des mesures préventives, en cas de sécheresse extrême, "de stockage de l'eau, de dire à tout un chacun de faire des petites réserves chez soi, d'avoir toujours des bouteilles d'eau en réserve...". L'ancien ministre alerte également sur l'urgence qui va concerner l'agriculture pour laquelle l'eau "est absolument vitale". Il conclut en affirmant : "Il faut qu'on ait une politique publique partagée avec tous les acteurs et tous ceux qui ont besoin de l'eau".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/