1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Thermique ou électrique : "Le véhicule propre n'existe pas", souligne Pierre Leflaive (Action Climat)
1 min de lecture

Thermique ou électrique : "Le véhicule propre n'existe pas", souligne Pierre Leflaive (Action Climat)

INVITÉS RTL - Avec la fin programmée des moteurs thermiques, les constructeurs automobiles français sont-ils prêts à relever le défi ?

Pierre Leflaive, responsable Transports au réseau Action Climat
Pierre Leflaive, responsable Transports au réseau Action Climat
Crédit : RTL
Fin des moteurs thermiques : les constructeurs automobiles français, prêts à relever le défi ?
00:07:38
La météo à 8h30 du 09 juin 2022
00:01:21
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Peut-on et doit-on tendre vers le tout électrique sur nos routes ? C'est l'ambition de l'union européenne puisque se déroulent en ce moment des négociations afin de faire des moteurs thermiques (diesel ou essence) des objets du passé

Les constructeurs automobiles français sont-ils prêts à relever le défi ? "Les constructeurs savent faire, ils s'y préparent et vont progresser, mais les inquiétudes sont plutôt du côté des petits équipementiers, les concessionnaires, les réparateurs, les mécaniciens, souligne Flavien Neuvy, économiste, directeur de l’Observatoire Cetelem. Un moteur électrique ça veut dire qu'il n'y a plus de courroie de distribution, plus de vidange à faire... À long terme, il peut y avoir des interrogations sur ces filières". 

Si l'Union européenne semble se diriger dans les 20 prochaines années vers l'électrique, cette réforme ne sera pas l'alpha et l'oméga de la réponse écologique. "Le véhicule propre n'existe pas, rappelle Pierre Leflaive, responsable Transports au réseau Action Climat. Qu'il soit électrique, c'est mieux. On est sur des émissions en cycle de vie (toutes les émissions depuis la production d'électricité jusqu'au recyclage des batteries) qui sont 3 à 5 fois inférieures à celles d'un véhicule thermique. C'est un progrès. Mais il faut aussi réduire la part du parc automobile, privilégier des modes de transports moins polluants, les transports en commun bien sûr pour sortir de la dépendance à la voiture, recommande-t-il. Et pour un parc résiduel, avoir les véhicules les moins polluants et c'est ce que permettent les voitures électriques". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire