1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Qu’est-ce que la Légion étrangère, à qui Macron rend visite ce vendredi ?

Qu’est-ce que la Légion étrangère, à qui Macron rend visite ce vendredi ?

ÉCLAIRAGE - Déployée en première ligne lors des conflits armées de la France depuis 1831, la Légion étrangère est baignée de légende à travers l'histoire de France, et a une image particulière auprès du public.

Un soldat de la Légion étrangère au Mali
Un soldat de la Légion étrangère au Mali
Crédit : FABIO BUCCIARELLI / AFP
Ryad Ouslimani
Journaliste

Ce vendredi 12 mars, Emmanuel Macron rendra visite au centre de formation et d'entraînement des engagés de la Légion étrangère, à Castelnaudary. Le chef de l'État et des armées entend promouvoir l'un des symboles de l'intégration à la France à travers ce corps d'élite, dont la réputation de férocité au combat est devenue légendaire à travers les récits de leurs batailles, et ce dès le 30 avril 1863. 

Créée en 1831 par Louis-Philippe afin d'être employée en Algérie, la Légion étrangère a gagné ses lettres de noblesse 32 ans plus tard lors du combat de l'hacienda de Cameron de Tejeda, au Mexique. 62 légionnaires ont tenu tête pendant 12 heures à 2.000 soldats mexicains, sous le commandement du capitaine Danjou. 

Ils ont ainsi protégé un convoi logistique en subissant les pertes importantes. Mais ces hommes ont respecté l'esprit du corps, à savoir accomplir la mission. "Dans la vie comme au combat, le légionnaire demeure fidèle à la parole donnée et à l’exécution de la mission, coûte que coûte, quel qu’en soit le prix", peut-on lire sur le site de la Légion étrangère

Contrat de 5 ans et changement d'identité

Véritable mythe de l'armée française, la Légion étrangère est tout d'abord connue pour accueillir des étrangers qui souhaitent s'engager dans l'armée française. Pour ce faire, quelle que soit la nationalité, il suffit de se présenter avec un passeport en cours de validité. Les ressortissants de l'espace Schengen peuvent présenter uniquement une pièce d'identité. 

À lire aussi

En outre, "aucun diplôme scolaire" ne sera exigé. Il faut également "savoir au minimum lire et écrire dans la langue maternelle". Ensuite, la Légion se fait forte d'enseigner le français en 4 mois à travers la maîtrise 4.000 mots, indique Midi Libre.

Quant aux âges plancher et plafond, le site de la Légion étrangère indique qu'il faut "être âgé de plus de 17 ans et demi et de moins de 39 ans et demi le jour de la présentation au poste d’information". Les mineurs doivent présenter une autorisation parentale et une copie des pièces d'identité des parents. 

"Dès son intégration, le jeune militaire voit son nom, son prénom et sa date de naissance modifiés. Avant c'était facultatif. Depuis 2015, c'est devenu obligatoire", expliquait en 2017 Jean-Louis Prat, caporal-chef dans ce corps d'armée, dans les colonnes de Ouest-France. "Et au bout de six mois, le légionnaire peut décider de récupérer son identité ou de garder la nouvelle", complète-t-il. 

Un premier contrat de 5 ans "non négociable" est signé par l'engagé, pour un salaire net de 1.380 euros par mois. "Durant vos premières années comme légionnaire, jusqu'au grade de caporal inclus (soit 2 à 4 ans), vous êtes habillé, nourri et logé gratuitement", indique le site. L'engagé dispose de 45 jours ouvrés de congés par an, et peut voir sa rémunération augmenter grâce à différentes primes ou indemnités.

Tous les ex-détenus ne sont pas admis

La Légion étrangère est déployée sur tous les théâtres d'opérations à travers le monde, et souvent dans les combats en première ligne. Actuellement "elle est présente sur les différents théâtres d’ex-Yougoslavie, d’Afghanistan ou d’Afrique", ajoute le ministère des Armées. Mais les militaires sont aussi présents sur le sol français à travers les missions Sentinelle, Harpie (lutte contre l’orpaillage) et Titan (protection du centre spatial) en Guyane.

"Parallèlement les régiments poursuivent en permanence leur entraînement et le développement des nouvelles techniques (FELIN, numérisation) afin d’être prêts à servir la France à tout moment", précise le site de la légion.

Enfin, si un ancien détenu peut se présenter à l'engagement auprès de la Légion étrangère, "les criminels de sang, les criminels sexuels et les trafiquants de drogues sont exclus des recrutements. Même si le postulant a payé sa dette !", éclaire le caporal-chef Jean-Louis Prat à Ouest-France. 

Quant à l'obtention de la nationalité française, "un légionnaire étranger peut demander la nationalité française à partir de trois ans de service. S’il sert bien, il aura droit à une carte de séjour dans un premier temps, la nationalité lui sera donnée sous condition. Celle-ci est généralement accordée, sous réserve d'avoir une bonne manière de servir et d'avoir prouvé sa volonté d'intégration à la Nation française", répond la Légion étrangère dans sa Foire aux questions.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/