1 min de lecture Défense

Opération Barkhane : "Cette présence a un sens", dit Jean-Marie Bockel

DOCUMENT RTL - Paris a payé un lourd tribut au Sahel avec 57 soldats morts, dont le fils de l'ancien secrétaire d'Etat à la défense Jean-Marie Bockel.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Opération Barkhane : "cette présence a un sens", dit Jean-Marie Bockel Crédit Image : CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Brice Dugénie édité par Thomas Pierre

Le G5 Sahel s'ouvre ce lundi. Emmanuel Macron va s'entretenir par visioconférence avec les présidents de la région. Plus de 5.000 soldats français sont mobilisés sur place dans le cadre de l'opération Barkhane. Cela fait maintenant huit ans que la France envoie des soldats au Sahel pour lutter contre les jihadistes. Et Paris voudrait que les forces locales prennent le relais, car la France a déjà perdu 57 hommes. 

Parmi eux, le fils de Jean-Marie Bockel, ancien sénateur du Haut-Rhin. "J'ai lu dans les médias : 'Barkhane, c'est 50 morts de trop'. Oui, c'est vrai. Il faut que ça ne soit pas 50 morts pour rien", estime-t-il au micro de RTL. "Cet engagement de notre fils au service de la France, et en même temps cet engagement du pays, ça s'est fait pour quelque chose", assure Jean-Marie Bockel. 

"À partir de là, même dans les moments de grande peine, de grande douleur, nous ne laissons pas ces sentiments voiler notre jugement sur le sens de cette opération. Je pense profondément que cette présence a un sens", dit encore l'ancien secrétaire d’Etat à la Défense.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Défense Opération Barkhane Sahel
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants