1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Qu'est-ce que la "démission silencieuse", nouvelle tendance dans le monde du travail ?
2 min de lecture

Qu'est-ce que la "démission silencieuse", nouvelle tendance dans le monde du travail ?

Après la "Grande démission", c'est au tour de la "démission silencieuse" d'être virale sur les réseaux sociaux. Elle privilégie le bien-être au travail, sans se faire licencier.

Une réunion de travail (illustration)
Une réunion de travail (illustration)
Crédit : RTL
Théo Putavy

Le Hashtag "Quiet Quitting" vient d'atteindre les 40 millions de vues sur TikTok. Appelée en France "démission silencieuse", cette nouvelle tendance consiste à travailler le strict minimum dans son entreprise - mais sans se faire virer - et de le partager sur l'application vidéo. 

Elle est une conséquence directe d'une autre tendance issue des réseaux sociaux, elle aussi d'origine américaine : la "Grande démission". Les deux années de crise sanitaire ont eu une influence directe sur l'approche des employés vis-à-vis de leur travail. "Les individus se sont, à la fois, reposés puis, dans un deuxième temps, interrogés sur leur travail et leur mode de vie", expliquait sur RTL le 19 août dernier Jean-Claude Delgenes, le président de Technologia, cabinet spécialisé dans la prévention des risques au travail. Le ministère du Travail avait dévoilé, le même jour, une étude de la Dares révélant que 520.000 démissions avaient été enregistrées lors du premier trimestre de 2022. 

Avec la "démission silencieuse", pas question de quitter son travail. Les employés se contentent de faire uniquement ce qui est écrit sur leur fiche de poste, ni plus ni moins. Ainsi, ils respectent scrupuleusement les horaires et les tâches pour lesquels ils ont signé. C'est donc la culture d'entreprise traditionnelle qui est critiquée. Fini l'engagement et le dévouement envers son employeur à base d'heures supplémentaires non payées ou de responsabilités démesurées. 

"La vie ce n'est pas le travail, il y a des choses à côté", a d'ailleurs confié à RTL une employée de La Défense. Cette quête de bien-être au travail s'explique en partie par la pandémie et le bouleversement des méthodes de travail, mais aussi par un marché du travail extrêmement favorable. "Avec 65% des entreprises industrielles et plus de 80% des acteurs du BTP qui disent avoir du mal à recruter, la peur du chômage n'est plus", indiquait le 19 août dernier Martial You, chef du service économie de RTL. 

À écouter

Démission silencieuse : "La vie ce n'est pas le travail", confie une employée
00:01:55
La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire