2 min de lecture Maires

Pyrénées-Atlantique : la principauté de Laàs, un drôle de village

REPORTAGE - Dans le village de Laàs (Pyrénées-Atlantiques), un maire aux idées originales a mis en place une principauté. Jacques Pédehontaà a fait connaître ses projets : il a créé des festivals et des compétitions dans cette commune de 135 habitants.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Pyrénées-Atlantique : la principauté de Laàs, un drôle de village Crédit Image : IROZ GAIZKA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL édité par Florise Vaubien

Nous allons à la rencontre d’un maire haut en couleurs : il dirige la petite commune de Laàs (Pyrénées-Atlantiques), une principauté. Jacques Pédehontaà a déposé les contours officiels auprès des services de l’État même si cela paraît totalement improbable. Ce maire est très engagé autour des difficultés du monde rural : il a prouvé que l’on peut s’intéresser à un petit village aux pieds des Pyrénées, fondé par Henri IV en personne. 

"Nous nous sommes autoproclamés principauté : moi, mon moyen de combattre, c’est le sourire, la singularité et la dérision”, explique l’élu. Pour marquer le coup, Jacques Pédehontaà a installé de véritables postes douaniers : des cabanes en bois peintes en bleu avec la devise de la principauté : "Passion et audace". "Chaque entrée est marquée d’une ligne blanche et rouge avec la barrière douanière”, détaille le maire. 

Des festivals et des compétitions organisées

Jacques Pédehontaà est efficace dans plusieurs initiatives : il a réussi à pérenniser un festival musical qui accueille chaque année 12.000 spectateurs. Il a même convaincu Bertignac et Aubert de coiffer le béret le temps d’un concert. 

Le village a aussi organisé une manifestation sportive internationale, un copier-coller du Grand prix de Monaco, dont le départ se fait près de la fontaine du village. "C’est autour de cette fontaine qu’a lieu chaque année le Grand prix international de la principauté, soit trois heures de la brouette", explique l'élu. Un petit bassin se trouve au pied du château avec une barque qui "est devenue le yacht de la principauté".

À lire aussi
Le quartier du Londeau à Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis, le 29 septembre 2016. faits divers
Seine-Saint-Denis : le maire de Noisy-le-Sec visé par des tirs de mortiers

Dans le village, le maire est plébiscité. "C’est un phénomène, c’est une locomotive. Il a toujours de idées", confie un riverain. Jacques Pédehontaà entame son septième mandat consécutif, mais il ne prend pas la grosse tête pour autant. "Les gens qui arrivent ici s’attendent à voir un clown", explique-t-il. "Mais on leur explique qu’il y a du sens à s’installer dans ce village où vivent 135 habitants et que l’on peut s’épanouir", ajoute le maire. 

Bientôt l'ouverture d'une boulangerie

Dans les futurs projets, on retrouve l’ouverture d’un cabaret dans une église romane, "Le Laàs Vegas Cabaret", et dans quelques semaines, l’installation d’une boulangerie car il n’y en avait pas depuis plus de 100 ans. 

"Imaginer qu’un jour, je réinstallerais un couple de boulangers dans une commune de 135 habitants… Je me pince, et je me dis que tout ça ne sert pas à rien", se réjouit Jacques Pédehontaà. Sur cette prochaine étape importante de la vie de Laàs, il a un message important à passer : "Monsieur Calvi, je vous propose une émission décentralisée en principauté !", lance le maire.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maires Reportage Pyrénées-Atlantiques
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants