1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Maires écologistes : "Il y a eu erreur sur la marchandise", fustige Guillaume Roquette
1 min de lecture

Maires écologistes : "Il y a eu erreur sur la marchandise", fustige Guillaume Roquette

DÉBAT - L'éditorialiste Nicolas Domenach et le rédacteur en chef du "Figaro Magazine" Guillaume Roquette sont revenus sur les "faux pas" des maires écologistes.

Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic à Tours le 21 juillet 2020
Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic à Tours le 21 juillet 2020
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Maires écologistes : faux pas ou vraies réflexions ?
08:13
Calvi-245x300
Yves Calvi
Animateur

Les maires écologistes, fraîchement élus dans les grandes villes, ont réussi à mettre en cause, dans la même journée, le progrès et la tradition, en l’occurrence la 5G et le sapin de Noël. Deux "faux pas" qui semblent difficiles à expliquer.

Selon Guillaume Roquette, directeur de la rédaction Figaro Magazine, "il y a eu erreur sur la marchandise. C'est à dire que les Français ont cru élire dans les grandes villes des maires soucieux de l'écologie, de lutter contre la pollution et ils découvrent des gens qui, en réalité, sont des radicaux et qui veulent à la fois remettre en cause les traditions et qui refusent aussi la société telle qu'elle est aujourd'hui".

D'après le journaliste on peut certes discuter de l'intérêt ou non de la 5G, mais cette attitude est systématique chez les écologistes. "Ils étaient contre les compteurs Linky (...) les écologistes, et ils étaient déjà contre la 4G" s'insurge Guillaume Roquette. 

De la "maladresse" pour Domenach

Nicolas Domenach demande, avant tout, à Guillaume Roquette de "modérer (son) concert de technophile". En effet, d'après lui il est important de rappeler que "le progrès n'a pas toujours été positif. On voit bien lés dégâts qu'il occasionne à la nature, à l'air, à l'eau. "Ainsi, poursuit-il : dans ce concert d’adoration du progrès pour le progrès, je me dis qu'il faudrait être plus prudent et se donner le droit de l’interroger". 

À lire aussi

Certes les Verts l'on fait avec une certaine "maladresse", mais ce sont des "lanceurs d'alerte, qui demandent à réfléchir". En outre, continue Nicolas Demenach, on peut s'interroger sur le fait que la fête de Noël "soit devenue une célébration de la consommation tous azimuts et non plus une fête de famille".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/