1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pourquoi les lycéens ont du mal avec les mathématiques ?
2 min de lecture

Pourquoi les lycéens ont du mal avec les mathématiques ?

Dès la rentrée 2023, les maths vont redevenir obligatoires au lycée à la rentrée 2023. Une mauvaise nouvelle pour certains élèves, qui peinent dans cette matière.

Rendues facultatives par la réforme Blanquer, les mathématiques sont de nouveau obligatoires pour les lycéens de la filière générale.
Rendues facultatives par la réforme Blanquer, les mathématiques sont de nouveau obligatoires pour les lycéens de la filière générale.
Crédit : OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP
Nicolas Barreiro

Les mathématiques signent leur retour pour tous les lycéens dès la Première à la rentrée 2023. Le ministère de l'Éducation nationale a annoncé le retour d'un enseignement obligatoire de cette matière, revenant ainsi sur la réforme instaurée par Jean-Michel Blanquer.


Cette réforme reléguait les mathématiques au rang d'option pour les lycéens. Les jeunes de première et de terminale, n'étant pas obligés d'opter pour cette matière, étaient nombreux à l'abandonner. "Cela fait quelques années qu'on n'arrête pas d'alléger les horaires en mathématiques, ce qui fait qu'aujourd'hui un élève qui arrive en première, il lui manque pratiquement une année complète de mathématiques par rapport à un élève d'il y a 20 ans", constate Pierre Priouret, professeur de mathématiques et secrétaire académique du Snes-FSU. "J'ai toujours dit que les programmes étaient difficiles pour les élèves qu'on a actuellement à la sortie de la seconde".

Jean-Michel Blanquer reconnaissait d'ailleurs sur RTL que les maths étaient devenues plus exigeantes. "Il y a une stratégie mathématiques, un programme au lycée qui est devenu plus exigeant. Que ce soit sur la formation générale en mathématiques à l'école primaire ou sur l'approfondissement des mathématiques par nos élèves qui se destinent à une carrière scientifique, nous sommes en train de progresser". 

Il n'y a pas de mathématiques pour tous les élèves

Pierre Priouret, professeur de mathématiques

Dans la réforme du baccalauréat de Jean-Michel Blanquer, "il n'y a pas de mathématiques pour tous les élèves, c'est assumé et ça produit les effets qu'on a aujourd'hui, la baisse de fréquentation des enseignements de mathématiques", poursuit Pierre Priouret. 

À lire aussi

La nouvelle stratégie présentée par Pap Ndiaye vise ainsi à réconcilier tous les élèves avec les mathématiques. Pour ce faire, des groupes de niveaux sont mis en place dès la 6e. Les élèves présentant le plus de lacunes seront regroupés pour consolider leurs connaissances alors que les autres, plus à l'aise, bénéficieront d'un programme d'approfondissement. 

Le ministère de l'Éducation nationale vise à établir une certification en mathématiques à la fin du collège. Celle-ci reprendrait le modèle de la certification européenne pour les langues graduée de A à C.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire