1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pourquoi les assistants d'éducation (AED) des collèges et lycées sont-ils en grève ce mardi ?
1 min de lecture

Pourquoi les assistants d'éducation (AED) des collèges et lycées sont-ils en grève ce mardi ?

ÉCLAIRAGE - Après un mouvement de grève inédit en décembre dernier les assistants d'éducation (AED), chargés de surveiller les élèves dans les collèges et lycées sont en grève mardi 19 janvier. Ils demandent une réforme de leur statut.

Les élèves d'un lycée, dans la cour de récréation (illustration).
Les élèves d'un lycée, dans la cour de récréation (illustration).
Crédit : FRANK PERRY / AFP
Marie Zafimehy

On les appelle les "pions" ou les "surveillants" : les assistants d'éducation sont en grève ce mardi 19 janvier, un mois et demi après une première mobilisation inédite. Leurs revendications ? Une amélioration de leurs conditions de travail précaires.

Le 1er décembre dernier, déjà, les assistants d'éducation s'étaient mobilisés pour les mêmes raisons. "On est les couteaux-suisses de l'Éducation nationale", dénonçait alors l'une d'elles auprès de France 3. En charge de la vie scolaire, ils encadrent tout type d'activité des événements culturels à l'aide aux devoirs. Des tâches d'autant plus difficiles en pleine pandémie. Au même titre que les professeurs, ils sont en première ligne pour faire respecter le protocole sanitaire dans les établissements scolaires.

Leur charge de travail élevée associée à un statut précaire et un faible salaire fédèrent les crispations. Dans un communiqué, l'intersyndicale des personnels de l'Éducation nationale soutient le mouvement. "Au-delà de la période de crise sanitaire, ces services sont largement sous-dotés et les conditions d’exercice des personnels AED sont inacceptables : des contrats d’un an renouvelable dans une limite de 6 ans, temps partiels parfois imposés, salaires largement insuffisants, temps de formation insuffisant", écrit l'organisation. Elle souligne aussi que le Grenelle de l'Éducation lancé en octobre dernier n'a pas traité du sort des assistants d'éducation.

Pour améliorer leurs conditions de travail, ces derniers demandent des titularisations ainsi que des revalorisations salariales et des modules de formation. Des revendications qui s'ajoutent à celles des autres personnels de l'éducation nationale, dont les enseignants, qui se préparent à une nouvelle grève le 26 janvier prochain.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/