1 min de lecture Automobile

Pourquoi les pneus de voitures et vélos ne sont-ils pas increvables ?

En vélo, les pneus increvables sont plus lourds et plus chers. En voiture, créer un tel produit pourrait poser un souci de rentabilité pour les fabricants.

micro generique Questions au saut du lit Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Pourquoi les pneus de voitures et vélos ne sont-ils pas increvables ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Baptiste Giraud édité par Victor Goury-Laffont

Pas question d’équiper les coureurs cyclistes de pneus totalement increvables ! Et pour cause : ces pneus sont nettement plus lourds que les autres. Les équipementiers des champions de la petite reine luttent contre chaque gramme superflu, et n'en rajouteraient donc pas même pour conquérir l’increvabilité. 

Les pneus increvables sont par ailleurs moins performants en terme de vitesse. En revanche, un cycliste ordinaire peut s’équiper de chambres à air auto-réparantes pour son vélo. Celles-ci sont cependant beaucoup plus chères.

Pour les voitures, les pneus qui ne crèvent jamais n'existent pas, mais certains peuvent faire face aux conséquences de la crevaison. Sur les véhicules haut de gamme, il existe donc des pneus anti-crevaison. 

Certains sont auto-réparants, grâce à un gel qui bouche automatiquement le trou, provoqué par exemple par un clou. D’autres sont équipés d’une bande de roulage intégrée au pneu : quand il crève, le pneu s'appuie sur cette bande, à tel point que vous ne vous rendez pas compte du problème. Seul un voyant sur le tableau de bord et un signal sonore vous préviennent. Il vous suffit alors de vous rendre tranquillement au garage pour faire réparer.

À lire aussi
Un véhicule de police à Bayonne le 29 octobre 2019 faits divers
Yvelines : un mineur blessé en tentant de forcer un barrage policier

S'il est possible qu'un pneu increvable puisse éventuellement être fabriqué, pour les fabricants de pneus, cela reviendrait à scier la branche sur laquelle ils sont assis. C’est la même chose pour les bas de nylon et les collants : s’ils ne filaient pas au bout
de quelques jours, les fabricants feraient eux aussi faillite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Automobile Vélo Pneumatiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants