5 min de lecture Cyclisme

Tour de France 2020 : Froome, Thomas, Démare... Les 7 grands absents

DIAPORAMA - L'équipe Ineos a décidé de se passer de Chris Froome et Geraint Thomas pour la 107e Grande Boucle. Il n'y aura pas non plus le vainqueur 2014, Vincenzo Nibali, le 3e du dernier Tour, Steven Kruijswijk, le champion de France Arnaud Démare et les sprinteurs Nacer Bouhanni et Mark Cavendish.

Geraint Thomas et Chris Froome à Pembrey (Royaume-Uni) le 2 septembre 2018 Crédits : Oli SCARFF / AFP | Date : 26/08/2020
8 >
Geraint Thomas et Chris Froome à Pembrey (Royaume-Uni) le 2 septembre 2018 Crédits : Oli SCARFF / AFP | Date : 26/08/2020
Chris Froome lors de sa quatrième et dernière victoire sur le Tour, le 23 juillet 2017, aux côtés de Romain Bardet (3e) Crédits : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Date : 26/08/2020
Geraint Thomas Champagne à la main le 29 juillet 2018 Crédits : Marco BERTORELLO / POOL / AFP | Date : 26/08/2020
L'Italien Vincenzo Nibali aux Émirats arabes unis le 1er mars 2019 Crédits : GIUSEPPE CACACE / AFP | Date : 02/07/2019
Steven Kruijswijk sur le Tour de Romandie le 27 avril 2018 Crédits : Fabrice COFFRINI / AFP | Date : 26/08/2020
Arnaud Démare sacré champion de France à Grand-Champ le 23 août 2020 Crédits : Damien MEYER / AFP | Date : 26/08/2020
Nacer Bouhanni sur le Tour d'Arabie saoudite le 7 février 2020 Crédits : Anne-Christine POUJOULAT / AFP | Date : 26/08/2020
Mark Cavendish (au centre) à Fujairah (Émirats arabes unis) le 8 février 2018 Crédits : GIUSEPPE CACACE / AFP | Date : 26/08/2020
1/1
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Une page se tourne. Ni Christopher Froome ni Geraint Thomas, cinq Tours de France à eux deux (le premier l'a remporté en 2013, 2015, 2016 et 2017, le second en 2018) ne seront à Nice pour le départ de la Grande boucle 2020 (29 août - 20 septembre). Les deux Britanniques n'ont pas été retenus parmi les huit coureurs de la formation Ineos. Un choix fort en réponse aux doutes grandissants autour de l'équipe britannique depuis la reprise. 

Jamais l'ex-Team Sky, qui n'a laissé échapper qu'un Tour de France depuis 2012 (à l'Italien Vincenzo Nibali, alors chez Astana, en 2014), n'avait paru si friable. Froome (35 ans) et Thomas (34 ans) en ont fait les frais. Sur le Tour de l'Ain puis le Dauphiné, l'isolement en montagne du prodige colombien Egan Bernal (23 ans), dernier maillot jaune à Paris, a ébranlé les certitudes chez Ineos.

D'autant que pour la première fois, avec la formation Jumbo de Primoz Roglic et Tom Dumoulin, l'armada Ineos est confrontée à une équipe qui fait armes égales avec elle. Voire qui surpasse sa puissance de feu tant les hommes de Dave Brailsford n'ont pas tenu la comparaison sur les courses de préparation au Tour de France. 

1. Chris Froome

L'éviction de Chris Froome, en partance la saison prochaine vers l'équipe Israël Start-Up nation, était pressentie. Un peu plus d'un an après sa chute lors du Dauphiné 2019 qui l'avait laissé perclus de fractures (vertèbre cervicale, fémur, hanche, coude, côtes...), le "Kenyan blanc" a terminé à une piteuse 71e place de l'édition 2020, à près d'une heure et demie du vainqueur de l'épreuve, le Colombien Daniel Martinez.  

À lire aussi
L'équipe Arkéa-Samsic à Sisteron le 1er septembre 2020 cyclisme
Tour de France 2020 : les gardes à vue des deux membres de Arkéa-Samsic levées

"Il a besoin d'encore un tout petit peu de temps pour revenir au meilleur niveau", a justifié Brailsford dans une vidéo diffusée sur le site de l'équipe. Même s'il s'est mis au service du Colombien Bernal, Froome a montré des limites qu'on ne lui connaissait pas dès que la route s'élevait. En lot de consolation, le Britannique sera cependant le leader d'Ineos sur le Tour d'Espagne.

2. Geraint Thomas

Plus inattendue est la mise à l'écart de Geraint Thomas, au bénéfice de l'Équatorien Richard Carapaz, vainqueur du Tour d'Italie 2019 et programmé initialement pour disputer à nouveau le Giro cette année. Mais le Gallois, co-leader de l'équipe sur le Tour 2019 qu'il a achevé sur la 2e marche du podium, n'a pu signer mieux qu'une 37e place sur le Dauphiné.
 
"J'aurais préféré être un peu mieux, mais mes données sont bonnes. Il faut juste que je perde encore un kilo et je serai parfait", assurait-il tout en reconnaissant un "début du Dauphiné assez difficile". Avec son absence sur le Tour, au profit du Giro, l'ex-Team Sky ne fera pas le voyage en France avec un leader britannique pour la première fois. 

Pour contrer la dream team Jumbo sur le Tour, Brailsford a choisi une paire d'as sud-américaine avec Egan Bernal et Richard Carapaz. Les doutes nés sur la condition du Colombien après son abandon du Dauphiné en raison de douleurs au dos, semblent levés : "Egan visera à nouveau le maillot jaune en France", assure le patron d'Ineos.

3. Vincenzo Nibali

Un troisième vainqueur (2014) encore en activité manque à l'appel, Vincenzo Nibali. L'Italien de 35 ans a opté pour le Giro, qui aura lieu après le Tour (3-25 octobre). L'an passé, il avait abandonné la bataille du classement général (39e à Paris) pour se concentrer sur une victoire d'étape, avec succès (la 20e).

4. Steven Kruijswijk

C'est une perte considérable pour la formation Jumbo : Steven Kruijswijk (33 ans), 3e du Tour 2019, a été contraint de déclarer forfait pour la Grande boucle en raison d'une fracture à l'épaule. Kruijswijk avait abandonné le Dauphiné lors de la 4e étape après être tombé. "Malheureusement, les conséquences de ma chute se révèlent plus graves qu'espéré", a expliqué le Néerlandais. 

"Il était parfaitement dans les temps. Mais le sport de haut niveau est dur", regrette son directeur sportif Merijn Zeeman, dans l'impossibilité de "garder le plan prévu". Avec Kruijswijk, les hommes en noir et jaune perdent un de leur trois as avec le Slovène Primoz Roglic, couronné sur la dernière Vuelta, et le Néerlandais Tom Dumoulin, vainqueur du Giro 2017 et 2e du Tour 2018. 

5. Arnaud Démare

Cela arrive parfois, au grand désarroi du public qui ne peut encourager l'un des maillots distinctifs du peloton, en l’occurrence le bleu-blanc-rouge. Le tout récent champion de France Arnaud Démare n'a pas été retenu par la formation Groupama-FDJ de Marc Madiot, qui a préféré apporter le maximum de soutien à Thibaut Pinot, quitte à délaisser les sprints.

Les capitaines de route seront William Bonnet, le Suisse Stefan Küng et Matthieu Ladagnous. "En moyenne et haute montagne, Thibaut Pinot comptera de nouveau sur sa garde rapprochée de luxe, composée de Rudy Molard, Sébastien Reichenbach et David Gaudu", a ajouté la formation française.

Démare (29 ans) compte quatre participations au Tour de France (2014, 2015, 2017, 2018) pour deux victoires d'étapes (à Vittel en 2017 et à Pau en 2018).

6. Nacer Bouhanni

Lui n'est jamais parvenu à triompher sur le Tour en trois participations (2013, 2015, 2017), mais il était parvenu à se faire un nom auprès du grand public. Nacer Bouhanni (30 ans), passé cette saison de Cofidis à Arkéa-Samsic, n'a pas non plus été retenu par son équipe. Après un an demi de disette, il avait renoué avec la victoire d'étape en février sur le Tour d'Arabie Saoudite.

7. Mark Cavendish

Encore un sprinteur pour terminer cette liste des absents, et pas des moindres : Mark Cavendish (35 ans), deuxième coureur de l'histoire en nombre de victoires d'étapes sur le Tour, 30 contre 34 pour le Belge Eddy Merckx. Son équipe Bahrain l'a écarté, comme attendu au regard de ses performances de l'année en cours. 

La dernière participation de Cavendish au Tour date de 2018, sa dernière victoire au 16 juillet 2016, au Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes. "Je ne me sens pas prêt cette année pour le Tour", a déclaré Cavendish dans une vidéo. "C'est le parcours le plus difficile que j'ai vu de toute ma carrière".

"Je suis un coureur qui a besoin de beaucoup de jours de course et je n'ai pas pu les avoir cette année à cause du Covid-19", a ajouté le coureur de l'île de Man. Dans ses trois courses par étapes disputées depuis la reprise des compétitions, le Tour de Burgos (Espagne), le Tour de Pologne et le Tour de Wallonie, "Cav" n'a pu faire mieux qu'une 12e place sur le Tour de Pologne. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme Tour de France Chris Froome
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants